Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Lausanne-SportVincent Steinmann et Guillaume Katz ont pris du galon au LS

Vincent Steinmann est désormais le vice président du Lausanne-Sport.

«Dans l’environnement du football actuel, on a besoin d’être tous alignés sur un même projet.»

Vincent Steinmann, vice-président du LS

Une «jolie PME»

6 commentaires
Trier:
    Jean Neytromar

    Ouais, une nouvelle fois vraiment nul cet article où on n'y apprend effectivement rien du tout. M. Jacquier est plus loquace lorsqu'il s'agit de parler de "son" FC Sion.

    "Lausanne a trop souffert d’un manque de cohérence, en envoyant des messages contradictoires. Or dans l’environnement du football actuel, on a besoin d’être tous alignés sur un même projet". Euuhhhhhh... Le fait que le "club partenaire" Nice et ses dirigeants - qui sont les mêmes que les nôtres... - préfèrent transférer l'un de leurs joueurs à notre concurrent Bâle c'est pas un manque de cohérence totale ou un message totalement contradictoire ? Et le fait années, après années de toujours parler uniquement de maintien alors que lorsqu'ils sont arrivés il y a maintenant sauf erreur 3 ans, INEOS parlaient d'Europe dans les 3-4 ans, c'est pas même un mensonge? Et le fait de justement ne parler que de maintien et d'espérer 6'000 spectateurs, en pleines vacances et en plein Covid et en repoussant les fumeurs - interdiction de fumer dans le stade - et alors qu'absolument rien n'est fait à 48 heures du match, pour promouvoir celui-ci, ce n'est pas également une contradiction ? Eh bien, ça commence mal ce mandat. Et effectivement , le club et les nouveaux joueurs engagés parlent toujours - mais sûrement langue de bois comme toujours... - de fabuleux "projet". Mais ils sont alors les seuls à savoir ce qu'est le projet. Car les supporters attendent toujours. Communication catastrophique quand tu nous tiens...