Passer au contenu principal

Votre adolescent subit-il du cyberharcèlement?

Il suffit d'une photo sur Snapchat pour propulser un, ou une, jeune dans une spirale infernale. Témoignages et conseils.

Lorsqu'une situation échappe au contrôle d'un jeune, et qu'une photo dénudée se met à circuler dans un établissement scolaire, les choses peuvent facilement déraper... Et à ce moment-là, il est crucial que les témoins agissent!
Lorsqu'une situation échappe au contrôle d'un jeune, et qu'une photo dénudée se met à circuler dans un établissement scolaire, les choses peuvent facilement déraper... Et à ce moment-là, il est crucial que les témoins agissent!

Si les réseaux sociaux offrent de nouvelles possibilités en termes de communication et de séduction, ils impliquent également de nouveaux risques.

Entre deux cours d’allemand, Emma*, 15 ans, raconte une période particulièrement sombre de sa vie. Le temps semble avoir apaisé la douleur, mais le souvenir reste pesant: «Je dirais que la moitié des garçons de mon école sont vraiment respectueux, prévient-elle d’emblée, mais l’autre moitié se permettent des comportements inacceptables. Ils demandent régulièrement aux filles de leur envoyer des photos dénudées sur Snapchat. Ils promettent de ne pas screener [réaliser une capture d’écran d’une photo censée disparaître toute seule après quelques secondes], mais le font quand même. Et là, c’est la panique! C’est ce qui m’est arrivé. Le gars a montré ma photo à tout le monde.» Dans la main de l’adolescente, son smartphone affiche un air innocent. On en oublierait presque que ce minuscule écran a participé à ce que la jeune femme appelle «sa spirale infernale».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.