Nos adresses préférées de produits d'épicerie romands

FEMINADe l'huile à la moutarde, notre région regorge de passionnés qui s'activent pour mettre le terroir en conserves ou en bouteilles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des montagnes de flacons de sirop. Des tas de bocaux de confitures multicolores. Le local de production et de stockage de Delphine, à Puidoux (VD), a des airs de caverne d’Ali Baba pour gourmands exigeants. Fille de paysan, ce cordon-bleu s’active depuis quinze ans à préparer ses recettes de famille.

Si, au début de son histoire, les bocaux de récup’ et autres flacons Granini lui servaient de contenants, Delphine a petit à petit professionnalisé son activité pour, il y a cinq ans, créer sa marque, Le marché de Delphine, et s’adapter à une nouvelle clientèle, plus jeune, plus urbaine, plus exigeante.

Des marchés aux épiceries
En effet, la Vaudoise, qui travaille presque exclusivement les ingrédients de son canton, a commencé par les marchés hebdomadaires. Elle les délaisse désormais peu à peu au profit d’autres modes de vente: «Les marchés me rapportaient de moins en moins pour beaucoup de temps passé. J’ai conservé ceux de Noël, créé un e-shop et, surtout, développé les points de vente.»

Car aujourd’hui, ici comme ailleurs, de petites épiceries d’un nouveau genre fleurissent pour proposer des articles plus locaux, plus durables, en dehors des marques de grande distribution. Ainsi, il y a presque dix ans, la Lausannoise Laurène Ferla fut l’une des premières à se lancer dans l’aventure des produits d’épiceries homemade vendus de manière innovante: au volant de sa camionnette à trois roues, elle écumait les marchés pour vendre sirops, pains d’épices, et confitures estampillés Chez Laurène.

Aujourd’hui, la jeune femme vient de céder son emblématique véhicule pour se poser dans le quartier des Friches Nord, à Lausanne et d’ouvrir une très jolie épicerie-café du même nom. Vins de la ville de Lausanne, bocaux salés ou sucrés des meilleurs artisans du coin… Laurène se défend du côté repaire de bobos qu’on voudrait parfois coller à ces petits commerces qui ont fait le pari des produits de petite production:

«C’est avant tout une épicerie de quartier où l’on peut se faire plaisir, mais aussi être dépanné sans se ruiner. Se fournir en vrac ou pas en vrac. Comme on veut.»

Si la jeune génération revient à la production de produits plus durables, les anciens s’adaptent pour séduire encore plus. À Echallens (VD), patrie de la Maison du blé et du pain, le moulin propose désormais ses farines en mélanges tout prêts pour les gâteaux ou ses céréales en sachets gourmands pour des petits-déjeuners qui sentent bon le terroir.

De nouvelles créations
Au-dessus de Morges, au moulin multicentenaire de Sévery (VD), dernière huilerie traditionnelle de Suisse, on a décidé d’aller au-delà des délicieuses huiles, notamment de noix, qui ont fait la renommée du lieu.

Jean-Luc Bovey, à la tête de l’entreprise familiale depuis vingt-deux ans, développe une gamme d’une soixantaine de condiments, moutardes ou badigeons, vinaigres et autres fruits secs torréfiés au packaging reconnaissable entre mille. Idéal pour déguster soi-même ou offrir. Moutarde au chasselas ou vinaigre de coing, on privilégie les circuits courts et la production intégrée ou bio. De quoi se régaler d’offrir des moutardes locales, parce que les fleurs… c’est périssable!

© Le Moulin de Sévery


Nos épiceries coup de cœur

Les traditionnelles

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.» Et dans les vieux moulins les meilleures farines… etc.
Nos préférées
Moutarde à l’ail des ours du Moulin de Sévery, idéale en base de vinaigrette. Prix: 5 fr. 40 les 100 g.
Mélange pour cake à l’orange du Moulin d’Echallens, la pâtisserie même pour les nulles. Prix: 8 fr. 70 les 500 g.
Courgettes au curry à l’aigre-doux, Le marché de Delphine, parfaite pour accompagner la raclette ou en salade. Prix: 10 fr. les 450 g.
Où trouver tout ça?
Sur les sites des Moulins de Severy, le Moulin Echallens et le Marché de Delphine. On retrouve nombre de fermes qui proposent leurs produits faits maison sur le site Marché Paysan.

Les exotiques
D’ici… mais avec un goût d’ailleurs.
Nos préférées
From Italy with heat, huile pimentée italienne, Nomad Spices & Les laboratoires culinaires, 14 fr. 50 les 150 g.
Gringo Bandito, Hot Sauce, 9 fr. 90 les 150 ml, dans un tartare ou n’importe quelle spécialité mexicaine.
La liqueur de mandarine de Niels Rodin, pour un spritz mandarine ou sur une boule de sorbet mandarine. Prix: 20 fr. les 200 ml.
Où trouver tout ça? Sur les sites de Niels Rodin, Nomad Spice, Hot sauce et Poivre.ch.

Les gastronomiques
Les plus grands chefs du coin ont mis leurs recettes en boîte. Ici, pas forcément de produits locaux mais un peu de luxe accessible.
Nos préférées
Confiture de framboise Café du Brésil, Anne-Sophie Pic, sur une tartine de tresse. Prix: 11 fr. 90 les 220 g.
Huile d’olives Mandarine, Edgard Bovier, sur des carottes râpées ou une salade de fruits exotiques. Prix: 22 fr. les 250 ml.
Chutney à l’orientale, Philippe Rochat, en accord avec des poissons et crustacés. Prix: 9 fr. 50 les 120 g.
Où trouver tout ça?
Sur les sites du Beau Rivage Palace, du Lausanne Palace, Ratatouille.ch, RSH et La Grande Epicerie Suisse

Les néo-épiciers
Où on réinvente à sa manière nos gourmandises préférées pour nous rendre addicts.
Nos préférés
La terrine fribourgeoise de Chez Denis, la classique enrichie de jambon de la borne fribourgeois. Sur une tranche de pain grillée à l’apéro. Prix: 8 fr. 50 les 125 g. Le granola de Chez Laurène, sa recette secrète, qu’elle fait désormais fabriquer par Les Biscuits La Fleur (biscuits-lafleur.ch), délicieux avec un yaourt et des fruits . Prix: 3 fr. 35 les 100 g.
Le confit d’échalote et betterave rouge de la Ferme des Pralies, le royaume de la tomate. Avec un foie gras ou une terrine. Prix: 10 fr. les 85 gr.
Où trouver tout ça?
Sur les sites de Chez Laurène, Chez Denis, Tartine.ch, La Ferme des Pralies, Chez Ernest, Bravo Swiss et Yeast.

Rendez-vous sur Femina pour d'autres bons plans. (Femina)

Créé: 09.02.2019, 10h35

Articles en relation

«Une semaine sans fondue est une semaine perdue»

FEMINA Arnaud Favre, président de l'association des compagnons du caquelon, sort un livre riche de 52 recettes originales. Plus...

Le chasselas vieilles vignes: digne de son nom

FEMINA Vin complexe, il séduit par ses notes florales et sa minéralité. Et mérite d'être connu et surtout, reconnu. Plus...

La chasse: nos meilleures adresses en Suisse romande

FEMINA Marrons caramélisés, spätzlis sautés, chou rouge fondant et, bien sûr, succulents morceaux de gibier: la chasse, on en raffole! Sélection des meilleures tables de la région. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.