Chasse à courre au renard: Theresa May prise en étau

Grande-BretagneLa Première ministre britannique est sous le feu des critiques pour n'avoir pas tenu sa promesse de campagne sur la réintroduction de la chasse à courre au renard.

Theresa May n'a pas soumis au parlement, comme promis durant sa campagne, le texte demandant la révision de l'interdiction de la chasse à courre aux renards.

Theresa May n'a pas soumis au parlement, comme promis durant sa campagne, le texte demandant la révision de l'interdiction de la chasse à courre aux renards. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une apparente reculade de la Première ministre britannique sur la réintroduction de la chasse à courre au renard enflamme le débat entre chasseurs et défenseurs de la cause animale, au moment où quelque 300 parties de chasse sont prévues mardi dans le pays, à l'occasion du Boxing Day (26 décembre).

Theresa May avait promis lors de sa campagne de soumettre au vote du Parlement une révision de l'interdiction de la chasse à courre aux renards mais aucun vote sur la question n'est prévu lors de la session parlementaire.

Des articles évoquant l'abandon de cet engagement de campagne de Theresa May ont rendu furieux les chasseurs.

Le Boxing Day ou lendemain de Noël est férié en Grande-Bretagne et des dizaines de milliers de chasseurs étaient attendus mardi dans le pays.

Dans le Sunday Times, le directeur général de l'association pro-chasse The Countryside alliance, qui revendique 100.000 membres, a prévenu que cet abandon pourrait rendre «mécontentes» des milliers de personnes.

«Le mouvement anti-chasse n'a rien à voir avec le bien-être des animaux, mais avec la haine des gens», s'est même insurgée la baronne Ann Mallalieu, présidente de cette association, évoquant une véritable «guerre des classes» dans les colonnes du Telegraph.

De son côté, le parti travailliste, à l'origine de l'interdiction de la chasse à courre aux renards prise par le gouvernement de Tony Blair en 2004, a redit son opposition à cette pratique «cruelle et barbare», selon les termes du chef du parti Jeremy Corbyn. «Le gouvernement doit exclure tout projet de vote sur un renversement de l'interdiction», a-t-il twitté.

La chasse à courre aux renards est interdite depuis l'entrée en vigueur de la loi en 2005 mais les chasseurs continuent de se rassembler, leurs meutes de chiens pistant l'odeur de l'animal répandue à l'aube. Face à eux, des centaines d'opposants à la chasse, les «Saboteurs», se mobilisent pour empêcher que les chasseurs s'en prennent à l'animal.

Dans l'édition du Times de mardi, une commentatrice a suggéré de chasser plutôt les renards qui prolifèrent dans les villes, estimant que les «renards des villes et non les renards des champs sont le problème aujourd'hui». Il est temps de les classer comme «nuisibles» et de «s'en débarrasser», a-t-elle avancé.

Selon des chercheurs des universités de Brighton et Reading, la population des renards décline en Angleterre mais augmente dans les villes, où vivent environ 150.000 d'entre eux, quatre fois plus qu'il y a vingt ans. (afp/nxp)

Créé: 26.12.2017, 15h10

Articles en relation

Un an de prison pour un chasseur de loups

Norvège La plus haute instance judiciaire de Norvège a durci les sentences infligées à des chasseurs de loups. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...