Déco jungle, scandicraft, boho vintage ou wabisabi ?

FEMINANature – 4 tendances natures et inspirantes, axées sur le confort, des matières naturelles, mais aussi une conscience durable.

Image: Artur Aleksanian - Unsplash

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La nature, une jungle sur son balcon

«L’extérieur est le nouvel intérieur», résume parfaitement Niels Humpert, responsable style Home & Living chez Globus. Et l’envie de nature n’a jamais été aussi forte, surtout lorsqu’on habite en ville et que l’on n’a pas forcément toujours accès à une terrasse. Même les plus petits des balcons sont une invitation à créer son jardin d’Eden. «L’accumulation est le mot d’ordre. On va remplir son balcon de verdure pour le côté dépaysement et retour aux sources», explique Stephanie Kasel, directrice et architecte d’intérieur (Interiors Stephanie Kasel), à Genève. En plus des végétations décoratives, les plantes potagères et des baies y trouvent également une place. On se sert «de petits établis ou jardinières où l’on peut faire une serre ou un petit potager», conseille Marie Hermet Noulez, responsable du bureau de style La Redoute Interieurs. Et pour profiter de cet espace de communion, on dispose des «banquettes ou des bancs sur lesquels on associe plusieurs coussins». Un retour à la simplicité où la nature prédomine.

Le scandicraft, du cosy à la scandinave

Le style nordique n’a pas dit son dernier mot! Ses influences sont toujours bien présentes mais sans pour autant perdre de leur caractère. «C’est un style contemporain qui se veut cosy. Il évolue vers plus de simplicité, avec des influences ethniques, explique Marie Hermet Noulez. Les associations de matières naturelles sont très présentes, avec des bois blonds, du cannage, du tressage, du rotin, mais aussi du velours ou du lin lavé.» Autre point important dans l’esprit du scandicraft: le bien-être. Pour Joanna Choukroun, décoratrice et propriétaire de Galli Décoration à Genève, cette tendance se confirme: «Les ambiances sont moins froides et tirées au cordeau qu’auparavant.» Entre les teintes douces – comme le rose blush ou le vert eucalyptus – et les formes de mobilier simples et épurées, c’est avant tout un équilibre qu’on veut atteindre. Ni trop, ni trop peu, c’est ainsi qu’on pourrait qualifier la pensée scandinave.

Voir cette publication sur Instagram

Cette année le scandinave devient du scandicraft ! Avec la tendance scandicraft apparaissent ainsi des contours plus courbés, du bois brut et des fibres naturelles. En bref, la nature reprend quelque peu ses droits pour s'imposer dans nos intérieurs et retrouver avec simplicité les origines du style nordique, sans pour autant perdre son petit grain de folie. À nous donc les buffets en cannage, Le blanc éclatant et les tons pastel ultra doux le bois clair.... #deco#mydeco#houseplants#housedesign#design#interiordecorating#interiors#designideas#interiorstyling#home#homecoming#scandicrafts#flower#decointerior#homedesign#interiordesign#interior4you1#interior123#instagram#instapicture#pictureday#picoftheday#inspiracion#laredouteinterieurs

Une publication partagée par claire rossi (@clairerossi_deco) le

Le boho vintage, l’art de mixer

Alors que certains cherchent soigneusement à tout coordonner dans leur intérieur, d’autres se lancent dans l’exercice contraire. «C’est l’art de dépareiller, de mixer les époques, d’accumuler les matériaux. On pourrait qualifier l’ambiance de cabinet de curiosités revisité, ou de bazar chic, détaille Stephanie Kasel. Par exemple, on va associer un meuble en cannage avec un papier peint jungle, un tapis berbère et des petites lampes en laiton années 30.» La nature est décidément très présente, que ce soit dans les camaïeux de vert ou carrément en graphisme végétal, imprimé sur des textiles ou du papier peint. «Ce dernier est l’une des tendances qui revient très fort. Un seul mur peut entièrement changer une pièce», explique Joanna Choukroun. Mais pour Stephanie Kasel, «la seule difficulté pour que votre intérieur ne ressemble à aucun autre est de trouver la bonne harmonie entre les différents éléments».

Le wabisabi, du brut raffiné

Avant d’être une inspiration déco, c’est avant tout une philosophie. On accepte que la perfection n’existe pas et que la beauté peut se trouver au-delà des canons conventionnels. «Il y a en ce moment une tendance brute, voire brutaliste. Les lignes sont minimalistes, les teintes neutres. L’artisanat est de mise. On est loin de la production de masse, on privilégie par exemple une belle céramique faite à la main.», explique Annabelle Dentan, propriétaire de la boutique Chic Cham, à Lausanne. Niels Humpert va également dans ce sens: «Les gens font des achats plus réfléchis, qui sont ancrés dans une production locale et authentique.» Dans cette démarche, l’ancien a donc une place de choix. «On customise le mobilier, comme les tapis qui peuvent être teints ou délavés.» Et pour Joanna Choukroun, «c’est une manière de donner une seconde vie à l’ancien, et ainsi le revaloriser».

Créé: 22.05.2019, 14h37

Articles en relation

En moyenne, les logements des Vaudois sont devenus plus spacieux

Immobilier Les statistiques vaudoises montrent que les habitations ont pris du volume depuis 50 ans. Mais la tendance se stabilise. Plus...

Des trésors en images pour décorer vos murs

Lèche-vitrine Envie de déco vintage? Des dizaines d’institutions, surtout anglo-saxonnes, ont mis en ligne et en haute résolution des images documentaires tombées dans le domaine public. Plus...

Un temple du textile et de la déco à Pré-du-Marché

Signé Lausanne Chez «Pièces à conviction», Marika Bragança invente des infinités d'univers pour tous les caractères. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.