Passer au contenu principal

«Je suis désolée pour le conducteur»

Gloria s’était jetée sur les rails en gare de Lausanne il y a huit ans. A l’heure où les CFF font de la prévention, elle évoque la perte de sa jambe, sa vie depuis ce jour.

L’année dernière, cent quarante personnes se sont donné la mort sur les rails en Suisse.
L’année dernière, cent quarante personnes se sont donné la mort sur les rails en Suisse.
Odile Meylan

Gloria ne s’appelle pas Gloria, mais c’est le prénom qu’elle a choisi pour témoigner ici, pour raconter comment, il y a huit ans, elle a tenté de se suicider en se laissant tomber sous le train qui arrivait en gare. Gloria ne montrera pas non plus son visage. «Parce que je ne suis pas prête à m’afficher, à exposer mes traits. On ne me regarderait que pour ce qui m’est arrivé. Je n’ai pas honte, non, et il ne s’agit pas de préserver un secret, mais je ne veux pas que des gens qui ne me connaissaient pas aient de moi cette première image, celle d’une jeune femme qui a voulu mourir sous un train.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.