Passer au contenu principal

[Vidéo] Habitat-Jardin, la maison du design suisse

Au centre du Salon Habitat-Jardin, la SuisseHaus met en valeur le savoir-faire national. A découvrir jusqu’au 12 mars à Beaulieu.

«Beaucoup de choses se font autour de nous, mais souvent sans que nous en ayons conscience. Savez-vous par exemple que les vis tenant ensemble les iPhone sont développées en Suisse? Le but de notre SuisseHaus est donc de mettre en valeur ce savoir-faire, en y ajoutant un côté ludique.» A quelques heures de l’ouverture de la 36e édition du Salon Habitat-Jardin, Adrien Rovero livre ses explications en finissant d’aménager le clou de la manifestation: un bâtiment éphémère, installé dans le rond central des halles nord et servant d’écrin à une exposition d’objets ayant en commun une part de «suissitude». Un stand non-commercial que pourront découvrir les près de 80'000 visiteurs attendus dès demain et jusqu’au dimanche 12 mars prochain.

Le projet de cette SuisseHaus est parti d’une envie de la direction du salon de mettre en valeur le savoir-faire national. «En discutant avec le directeur Yann Tellenbach, nous avons eu l’idée d’une maison témoin, reprend le designer lausannois. A la différence de certaines expositions de design plus traditionnelles, elle apportera un côté ludique en permettant aux visiteurs de s’asseoir dans les fauteuils ou de toucher les objets.» Échafaudage porteur

La conception de ladite maison a été confiée au bureau lausannois NOR Architectes, qui a imaginé une construction… tenue par son échafaudage. «L’idée était à la fois de présenter l’aspect brut de la construction et d’adapter le concept à la muséographie de l’intérieur», explique l’architecte Christophe Fouad. Vu le thème du stand, la quasi-totalité des matériaux utilisés sont d’origine suisse, dont notamment les panneaux d’épicéa constituant les murs. Parquets, escalier central et autres lavabos répondent bien sûr au même critère. Et si cette SuisseHaus a été créée spécifiquement pour Habitat-Jardin, le fait qu’elle soit entièrement démontable pourrait lui permettre d’être réutilisée dans un autre cadre.

Pour aménager cette construction de deux étages, les concepteurs ont ensuite sélectionné une centaine d’objets comportant cette fameuse part de «suissitude»: matériau de base utilisé, endroit où ils ont été dessinés, origine suisse de leur marque ou, parfois, les trois à la fois. Lorsqu’on lui demande quelles sont les caractéristiques communes à tous ces objets, Patricia Lunghi répond sans hésiter «fonctionnalité, design épuré et durabilité».

Eplucheur emblématique

«Le petit éplucheur à légume tellement pratique que nous avons tous dans nos tiroirs ou la gourde Sigg en sont de parfaits emblèmes», constate cette journaliste spécialisée travaillant pour le magazine Espaces contemporains et qui a participé à la sélection. «On trouvait déjà ces trois qualités dans des pièces historiques, comme la boîte à outils Mewa Box des années 70, mais la tradition et le savoir-faire se perpétuent à travers les générations.» Et de recommander ainsi de jeter un œil aux réinterprétations par de jeunes designers suisses d’objets iconiques comme la luge Davos ou la «kitchissime horloge coucou».

A noter encore que la SuisseHaus sera lundi le sujet du forum quotidien du salon. Une occasion pour les visiteurs de poser toutes leurs questions sur cette construction insolite et son contenu teinté de croix blanche sur fond rouge (17h, halle 38).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.