Passer au contenu principal

«A Féchy on se fait réveiller par le raisin qui pousse»

«Féchy-Dessus, c'est la capitale. Le reste, ce sont les faubourgs», avaient l'habitude de dire les anciens.
«Féchy-Dessus, c'est la capitale. Le reste, ce sont les faubourgs», avaient l'habitude de dire les anciens.
Marc Morandi est revenu vivre à?Féchy il y a vingt ans et s'y sent toujours aussi bien.
Marc Morandi est revenu vivre à?Féchy il y a vingt ans et s'y sent toujours aussi bien.
Jean-Luc Kursner gère le domaine familial en compagnie de son frère.
Jean-Luc Kursner gère le domaine familial en compagnie de son frère.
1 / 4

En pénétrant dans Féchy par la route de l’Etraz, qui transite par les cinq hameaux de la commune, il est de suite évident que les ceps sont ici plus nombreux que les 860 habitants. «Nos ancêtres nous ont préparé le terrain et nous continuons aujourd’hui leur combat pour préserver notre vignoble et la qualité de notre vin», affirme Jean-Luc Kursner, président de l’Association Vin et Terroir Féchy.

A cette époque de l’année, les 70 hectares de troncs tortueux présents sur le territoire communal sont en pleine ébullition. Les vendanges réveillent le bourg, qui avait l’habitude de se déhancher au son de l’accordéon lorsqu’elles étaient encore réalisées à la force des bras. «Nous nous réunissions autour des pressoirs, les filles se faisaient belles et nous dansions toute la nuit», se rappelle Michel Aguet, 81 ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.