Une femelle panda de 23 ans accouche de deux bébés

ChineLa femelle - qui a mis bas dimanche dans un centre de reproduction à Chengdu - avait déjà donné naissance à des jumeaux à l'âge de 19 ans.

Abritée dans la réserve naturelle de Wolong - une femelle panda âgée de 23 ans - a donné naissance dimanche à deux bébés, un mâle et une femelle. Ils pèsent respectivement 123 et 175 grammes.

Abritée dans la réserve naturelle de Wolong - une femelle panda âgée de 23 ans - a donné naissance dimanche à deux bébés, un mâle et une femelle. Ils pèsent respectivement 123 et 175 grammes. Image: photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des jumeaux pandas géants sont nés en captivité en Chine d'une femelle âgée de 23 ans, âge record pour l'espèce, a indiqué jeudi l'agence officielle Chine nouvelle.

Cela en fait la femelle panda la plus âgée à avoir jamais mis bas en captivité, a précisé le Centre de reproduction du panda géant à Chengdu, dans le Sichuan (sud-ouest), cité par le média d'Etat.

L'âge vénérable de 23 ans chez le panda correspondrait à environ 80 ans chez l'homme.

Abritée dans la réserve naturelle de Wolong, située dans cette même province, la mère, prénommée Haizi, a donné naissance dimanche à deux bébés, un mâle et une femelle, pesant respectivement 123 et 175 grammes. Elle avait déjà donné le jour à des jumeaux lorsqu'elle était âgée de 19 ans.

Cette annonce intervient après la naissance lundi en Chine d'un bébé panda conçu après l'union d'une femelle en captivité et d'un mâle en liberté -- une première mondiale. Les pandas géants ont la réputation d'être maladroits lors de l'accouplement, les mâles peinant à discerner quand la femelle est dans le bon état d'esprit et l'acte sexuel étant souvent bien trop rapide pour que la femelle soit fécondée. De plus, cette dernière n'est réceptive que deux ou trois jours par an aux avances de son partenaire. On estime que moins de 2.000 pandas géants sont encore présents dans la nature, dans trois provinces du centre-sud de la Chine. Pour autant, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) avait sorti en septembre l'animal de la liste des espèces «en danger», soulignant l'efficacité des efforts entrepris par la Chine pour sauver l'ursidé. jug/bar/at (afp/nxp)

Créé: 03.08.2017, 14h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Le cirage de chaussures fait son retour dans les rues lausannoises
(Image: Bénédicte) Plus...