Passer au contenu principal

En finir avec les lunchs sous plastique jetable?

Le repas à emporter est un symbole fort de la société du «tout-jetable». Des alternatives existent.

Les emballages du take away sont symboliques d’une culture du «tout-jetable» qui participe à la dégradation de la planète.
Les emballages du take away sont symboliques d’une culture du «tout-jetable» qui participe à la dégradation de la planète.
R

Il y en a de toutes les formes et pour tous les goûts… Et ils sont faits de toutes sortes de matières plastiques avec leurs abréviations un brin hermétiques: en polypropylène (PP), polystyrène (PS), polyéthylène téréphtalate (PET), acide polylactique (PLA), etc. Bienvenue dans l’univers pléthorique des contenants alimentaires à usage unique, très utilisés en ville par la restauration à emporter. À midi, ces repas sous plastique rendent certes service aux travailleurs pressés, mais ils incarnent aussi une consommation peu rationnelle. Il suffit de faire un tour dans les parcs et autres lieux publics de la ville pour voir à quel point ces emballages engorgent les poubelles dès 14h. Idem dans les poubelles des bureaux. Symptôme de nos vies trépidantes, la pause de midi se résume bien souvent à un empilement de boîtes dégoulinantes ayant accueilli très éphémèrement soupe, nouilles, sushis ou salade végane…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.