A Saint-Saphorin, l’Auberge de l’Onde a pris un beau coup de jeune

Le coup de fourchetteLe mythique établissement cher à Gilles a un nouveau et jeune chef qui fait plaisir.

Le sommelier star Jérôme Aké Béda et le talentueux chef Jacques Allisson devant la célèbre rôtissoire.

Le sommelier star Jérôme Aké Béda et le talentueux chef Jacques Allisson devant la célèbre rôtissoire. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il est tout timide encore au moment de se présenter. Jacques Allisson n’a que 27 ans mais il a repris les commandes de la cuisine d’un monument patriotique, l’Auberge de l’Onde de Saint-Saphorin, chère à Jean Villard-Gilles et à Georges Muller, son propriétaire.

En apparence, rien n’a changé. Au rez-de-chaussée, la brasserie propose toujours sa courte carte terroir sous les dessins de Géa Augsburg qui ornent ses murs épais. Coquelet rôti (36 fr.), filets de perche en saison (44 fr.), tartare coupé au couteau (38 fr.) ou un des deux menus raisonnables (59 et 99 fr.). Ajoutez-y quelques propositions du jour, une carte des vins très orientée Lavaux et vous aurez déjà un endroit sympathique et réussi.

Mais il vaut la peine de monter l’escalier pour admirer la salle ancestrale dont le toit laisse apparaître ses dignes poutres et dont le fond se décore de l’immense rôtissoire où officie le jeune chef. Il a passé par de belles adresses, apprenti au Domaine de Châteauvieux, chef de partie au Château d’Ouchy, puis au Golf Club de Cologny avant de venir seconder le chef ici même.

Maintenant qu’il a pris le relais, il laisse parler une cuisine moderne, colorée, inventive sans renier la grande tradition du lieu. Comme cette entrée très fraîche qui conjugue tomates, pastèque, féra fumée, raifort et perles de colza dans un bel équilibre (26 fr.). Ou ce très joli fuseau fait en lamelles de mangue pour emballer de l’araignée de mer que rehaussent un tandoori et de la mélisse acidulée (36 fr.)

En plat, le blanc de turbot est marqué au grill avant de rejoindre un croquant de chou-fleur que parfument la livèche et le pamplemousse jaune (64 fr.). C’est juste, c’est léger, c’est piquant. Le cœur de filet de bœuf a passé sur la rôtissoire pile le temps qu’il fallait à une viande tendrissime, avant de se voir flanquer d’un mille-feuille de pommes de terre, de cèpes et d’un jus au merlot (64 fr.)

Les desserts sont aériens, comme ce macaron framboise pas trop sucré et sa déclinaison verveine. Et la cave… Ah, la cave et les découvertes de Jérôme Aké Béda! Qui dirige aussi un service efficace.

(24 heures)

Créé: 21.09.2018, 11h17

L'adresse

Auberge de l’Onde

Centre, 1071 Saint-Saphorin.

Tél. 021 925 49 00

www.aubergedelonde.ch

Fermé dimanche soir, lundi et mardi

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...