Tous les sites pour acheter ses légumes en direct

CommerceDes producteurs qui veulent éviter des intermédiaires et des clients qui veulent connaître les origines des produits, panorama des offres.

Des légumes locaux vendus en direct, quoi de mieux?

Des légumes locaux vendus en direct, quoi de mieux? Image: CHRISTIAN BONZON-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a d’un côté les scandales qui ont émaillé ces dernières années la grande distribution, la peur des pesticides, la saisonnalité des produits, l’envie écologique d’éviter des transports inutiles, le besoin de relier son alimentation à la terre, à un terroir, à un producteur. Les clients sont toujours plus nombreux à vouloir éviter les circuits classiques que connaissent les légumes et les fruits d’aujourd’hui et se tournent vers les achats à la ferme.

En face, les producteurs se découvrent entrepreneurs après des décennies d’agriculture planifiée par la Confédération. Pour survivre, pour vivre, il faut inventer de nouvelles filières, faire de la vente à la ferme, fabriquer soi-même des produits artisanaux, passer par des réseaux innovants ou solidaires.

C’est ainsi qu’on trouve toujours davantage de manières d’acheter fruits, légumes, mais aussi viande, charcuterie, fleurs ou céréales. La dernière en date s’appelle Mon Producteur, et veut regrouper des paysans qui vendent eux-mêmes. Mais d’autres filières existent aussi. Nous vous proposons ce petit tour d’horizon vaudois, certainement pas exhaustif.


Mon producteur

Concept

Les Valaisans Jacques Martinez et Patrick Tacchini ont lancé ce printemps leur appli gratuite pour smartphone (disponible pour Android et bientôt pour iOS). Leur but? Permettre à tout client intéressé de chercher par géolocalisation les fermes, caves ou brasseries autour de lui. Horaires d’ouverture, détails des produits et photos aident au choix. www.monproducteur.ch

Alternative

A-la-ferme.ch est un site créé par l’Union suisse des paysans qui propose lui aussi un outil de recherche des producteurs dans une zone donnée, avec tous les détails nécessaires sur leur production.


Farmy

Concept

Roman Hartmann et Tobias Schubert ont monté une vraie logistique pour proposer des produits livrés à domicile depuis des producteurs de toute la Suisse, ou à l’étranger lorsque les produits n’existent pas ici. Tout est bio ou régional, et «de qualité supérieure». Farmy propose, vu sa taille, un catalogue extrêmement large, qui va de la tomate à l’éponge écologique, en passant par de l’épicerie, de la boucherie, de la poissonnerie et des boissons. La livraison est gratuite sur l’arc lémanique, payante au-delà. www.farmy.ch

Alternative

Vitaverdura.ch offre aussi un joli choix régional autour de Genève et Rolle, livré par véhicule à gaz ou vélo.


Terre Vaudoise

Concept

Développé par Pro Terroir pour le compte de Prométerre, Terre Vaudoise propose tout ce qu’on peut trouver sur un marché normal dans une grande halle à Lausanne (Rue de Genève 100) et un magasin à Pully. Les produits sont majoritairement vaudois ou fabriqués dans le canton, même si certaines exceptions existent. Tous les produits sont issus d’exploitations respectueuses de l’environnement et des animaux. Tout le catalogue est proposé sur le site où l’on peut commander, mais il faut venir rechercher sa commande au magasin. www.terre-vaudoise.ch


La ruche qui dit oui

Concept

La ruche qui dit oui se veut une manière communautaire de relier producteurs et consommateurs d’une même région. Chaque personne qui veut ouvrir une ruche dans sa région s’annonce, trouve des producteurs intéressés, et fixe un point de rendez-vous pour le retrait des commandes, en général une fois par semaine. Ce responsable de ruche doit s’investir pour développer son marché et entretenir sa ruche. En contrepartie, il touche 10% du prix de vente, et 10% vont au service. Le producteur touche le reste. Surtout, ce dernier livrera exactement ce qui lui a été commandé, sans risque de perte. www.ruchequiditoui.ch


Ferme Bourgeon

Concept

Trouver une ferme, un marché ou un restaurant bio. Lancé par Bio Suisse, le site Ferme Bourgeon offre un annuaire de toutes les offres bios autour d’un point donné. Qu’il s’agisse de dormir sur la paille, d’acheter des courgettes à la ferme ou de manger au restaurant des produits labellisés Bourgeon, l’offre est complète. Et un agenda montre les événements proches. Le site n’offre aucun achat en ligne. www.fermebourgeon.ch

Alternative

Basé à Lonay, Bio Me Up propose un service de livraison dans tout le canton pour des produits récupérés auprès d’artisans bios, qu’il s’agisse de légumes et de fruits, mais aussi de poissons, de viandes ou de droguerie. www.biomeup.ch


Culti-Shop

Concept

Développé par la famille Keuffer, qui cultive depuis trois générations fruits et légumes à Bremblens, entre Morges et Lausanne, Culti-shop est un vrai site d’e-commerce. On y trouve la production maison, bien évidemment, qui occupe quand même 100 hectares, en mode conventionnel ou bio, mais aussi quelques fruits et légumes étrangers, des œufs, etc. Après commande, les produits sont livrés (de 9 fr. à 13 fr.) en fin d’après-midi, du lundi au vendredi, dans 250 communes du canton. On peut également retirer sa commande à Bremblens, sans frais. www.culti-shop.ch


Ugly Fruits

Concept

Éviter à tout prix le gaspillage alimentaire, c’est le concept vendu de façon rigolote par les Neuchâtelois d’Ugly Fruits. Partant du principe qu’un agriculteur va voir 30% de sa production est refusée pour non-respect des calibres, Ugly Fruits les lui rachète et les propose dans ses paniers livrés gratuitement. Il s’agit là exclusivement de produits bios. Chaque semaine, l’abonné reçoit un panier plus ou moins grand, comportant 8 à 12 variétés de fruits et légumes. Les premiers faisant le tiers de la livraison. Les produits sont peut-être moches, mais ils sont tout aussi bons et moins chers que les calibrés. Et c’est éthique. www.uglyfruits.ch


Les paniers

Concept

Les paniers contractuels restent une excellente manière de mettre en réseau producteurs et consommateurs. Il existe dans le canton une masse de réseaux de ce genre qu’il est difficile de recenser tous ici. Mais le principe est souvent le même. L’acheteur recevra ou ira chercher chaque semaine ou deux fois par semaine son panier garni par le ou les producteurs de légumes et de fruits de saison, qu’il paiera à un prix juste pour les deux parties. Dans certains cas, le bénéficiaire doit aussi s’engager à aller donner des coups de main au producteur dans son exploitation. www.fracp.ch/acp-membres/vaud

Créé: 16.08.2019, 07h57

Articles en relation

L’appli Mon Producteur mène à la ferme la plus proche

Technologies Créée par deux Valaisans, la plateforme a séduit 10'000 utilisateurs en deux mois. Plus...

Farmy.ch met la ferme à portée de clic

Commerce en ligne C’est une première suisse. Le marché en ligne Farmy.ch livre désormais tous les produits frais à la maison, tout droit venus du paysan. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...