L’Auberge de l’Ours rassasie skieurs et fins gastronomes

Le coup de fourchetteL’enseigne rouverte en décembre 2014 a renoué avec la tradition de convivialité qui avait fait sa réputation.

Le chef cuisinier Laurent Omphalius propose une cuisine inspirée et savoureuse au pied des pistes.

Le chef cuisinier Laurent Omphalius propose une cuisine inspirée et savoureuse au pied des pistes. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Relais pour skieurs ou auberge de standing? En ce dimanche hivernal, deux clientèles cohabitent à l’Auberge de l’Ours. Profitant de sa situation unique, au cœur du joli village de Vers-l’Eglise et au pied du téléski qui ramène les amateurs de glisse vers les Diablerets, l’enseigne rouverte en décembre 2014 a renoué avec la tradition de convivialité qui avait fait sa réputation.

Crème brûlée au foie gras

On est toutefois loin de «l’assiette skieur» à la table ormonanche. Laurent Omphalius propose une cuisine inspirée et savoureuse, qui lui a valu 13 points au Gault et Millau fin 2015. Notre récente visite fait d’ailleurs totalement oublier un premier passage décevant, à l’ouverture de l’auberge. La galantine de volaille à la pistache (18 fr.), accompagnée d’une crème brûlée au foie gras divine, annonce le meilleur pour ce repas. Les deux entrées servies avec le menu d’hiver (75 fr. au total) – un tartare de truite marinée puis une crème de courge au curry – sont tout aussi délicieuses.

En plat principal, le médaillon de filet de bœuf est cuit à la perfection. Les trois mousselines de légumes qui l’accompagnent sont également une réussite. Une légère déception: le jus au poivre à l’ancienne se révèle un peu trop salé. Pas de fausse note en revanche pour le magret de canard cuit sur sa carcasse et accompagné d’une sauce au vin, d’un confit d’échalotes et d’une mousseline de pommes de terre (50 fr.).

Tartelette meringuée au citron et son sorbet

Le service est à l’image de l’établissement: attentif mais toujours décontracté. Les portions sont généreuses mais laissent un peu de place pour une petite douceur. Tant mieux car la mousse au chocolat maison (8 fr.) vaut le détour, tout comme la tartelette meringuée au citron et son sorbet (16 fr.). On trouvera peut-être à redire sur les prix un peu élevés à notre goût (à noter qu’une carte «skieurs» plus accessible est proposée) et sur un agencement de salle qui pourrait gagner en chaleur: l’alignement de tables le long des murs du restaurant nuit à la convivialité. Mais on pourra difficilement critiquer la cuisine de l’Auberge de l’Ours, de très haute volée. (24 heures)

Créé: 05.02.2016, 11h05

L'adresse

L’Auberge de l’Ours
Route Vers-l’Eglise 4
1864 Vers-l’Église
024.492.44.00
www.auberge-de-lours.ch
Fermé les lundis et mardis.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...