Passer au contenu principal

D’authentiques saveurs provençales flottent sur Chailly

L'Oustau décline les saveurs du Sud dans le quartier du Nord

Mina Antoniazzi, Thomas Bruneau et Grégory Luce.
Mina Antoniazzi, Thomas Bruneau et Grégory Luce.
A. Delémont

Depuis le mois de juillet, le quartier de Chailly, à Lausanne, a enfin sa bonne adresse. Grâce au talent de Thomas Bruneau en cuisine, un Aixois de 28 ans, et à l’accueil chaleureux de Grégory Luce, un Marseillais de 30 ans, L’Oustau n’a pas tardé à se faire une belle réputation.

L’Oustau – qui signifie auberge en provençal – est d’abord le beau résultat d’une amitié. Celle de deux vrais passionnés qui se sont rencontrés à l’Ecole hôtelière de Marseille, voilà près de dix ans. Après avoir bourlingué chacun de son côté, Thomas Bruneau et Grégory Luce se sont retrouvés au Lausanne-Palace, en 2013. Le premier y officiait sous les ordres d’Edgard Bovier et le second en tant que barman. Et, quand l’opportunité de se lancer dans une nouvelle aventure s’est présentée, ils n’ont pas réfléchi trop longtemps avant de saisir l’occasion. Avec la bénédiction du prestigieux chef valaisan, qui a d’ail­leurs pris la peine de se déplacer le soir de l’inauguration.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.