Passer au contenu principal

Chez Bilia, le food truck kashmiri met aussi le couvert à Montreux

L'adresse de ce nouvel indien a vite été débusquée par les amateurs.

Chez Bilia décline les saveurs épicées, que ce soit à l’enseigne du food truck ou à la carte du restaurant
Chez Bilia décline les saveurs épicées, que ce soit à l’enseigne du food truck ou à la carte du restaurant
CHANTAL DERVEY

Demandez au patron de forcer un peu sur les notes plus relevées et le sourire d’un cuisinier trop heureux qu’on apprécie est garanti! Tout comme le délice du mélange de saveurs infusant dans la cuisine kashmiri.

Si l’Inde ne s’est pas encore emparé de l’atmosphère assez sommaire de l’ex-pizzeria bordant le début de l’avenue des Alpes, elle embaume, par contre, l’assiette. Enfin un restaurant indien à Montreux: son adresse a donc vite été débusquée. Il faut dire que la renommée de Chez Bilia a déjà fait un bon bout de route sur quatre roues, des marchés aux grandes écoles, le food truck, couleur poivre noir avec un grand B comme un bain de safran, a ses fans. L’un n’empêchant pas l’autre, Bilia n’a pas eu envie de choisir et l’aventure se poursuit en parallèle à celle qui a démarré il y a trois mois, sédentaire.

A la carte, aucune esbroufe mais suffisamment de propositions pour ceux qui aiment varier les plaisirs. Pour commencer, le baingan pakora (8 fr.) craque délicieusement en bouche grâce à la légèreté de la pâte à beignet avant de s’effacer devant la chair de l’aubergine. Dans l’autre plat cuivré, les sheekh kebab, brochettes d’agneau grillé aux épices (19 fr.) se dégustent déjà à l’œil, encore juteuses et dorées de leur cuisson. Au goût, les pointes d’ail, de coriandre, de piment, de garam masala ont trouvé leur juste mariage.

Pour poursuivre, de l’agneau encore, mais comment résister à l’une des spécialités de la maison, puisant son savoir dans l’art kashmiri de sublimer les parfums? Mijoté dans son jus d’épices, le rogan josh (30 fr.) est tendre, sa sauce onctueuse.

A l’assaut d’autres saveurs, le vegetarian thali (29 fr.) arrive sur un plateau avec ses déclinaisons de lentilles richement apprêtées, de légumes divers relevés d’épices, de pakora, de riz et de l’incontournable raïta concombre et menthe. Que du plaisir! Alors, si le naan au fromage aurait supporté davantage de moelleux et de fromage, si les papadums ont eu un temps de retard sur l’apéro, peu importe quand le sourire et l’envie de satisfaire sont là…

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.