Burgers à la réputation justifiée

LausanneLe restaurant à burgers Inglewood était attendu comme le Messie par les fans: ouverture réussie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cela faisait des mois que les hipsters lausannois l’attendaient: le genevois Inglewood a ouvert son enseigne mardi, et ils s’y sont précipités. Nous aussi. Et on n’a pas été déçus. Attention, on est là dans un restaurant à burgers, pas dans un fast-food. Il faut donc attendre pour être assis, surtout ces premiers jours.

La carte propose une douzaine de sortes de burgers, de 14 fr. 90 le classique B à 26 fr. 90 pour celui à 320 g de viande, quelques vins vaudois au verre, des bières de la Nébuleuse, des sirops artisanaux de la région pour rester dans l’esprit des fournisseurs locaux qui livrent également légumes ou pain.

Forcément, cela prend un peu plus de temps que dans des fast-foods. Car la viande est cuite à la minute. Une belle viande hachée, pas trop grasse, servie encore saignante pour justifier la présence du pain en-dessous qui absorbera le jus. Ce pain, justement, est bon, peut-être un poil trop mou. Un peu de croustillant lui ferait du bien.

Les sauces se déclinent avec goût, comme la maison qui nappe le classique B ou le Pasadena, la mayonnaise au pesto vert du Mozilla encore riche de tomate, mozzarella et roquette, ou le tzatziki feta-concombre et son aubergine pour l’Ouranos. A côté, des frites rustiques «à l’ancienne» qui n’ont pas besoin du ketchup proposé, et une salade agréable et goûteuse. Le seul problème reste de manger tout ça avec la fourchette et le couteau. (24 heures)

Créé: 06.08.2015, 21h18

Où?

Rue Saint-Laurent 14, Lausanne.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...