Au Di.Vins, la brasserie prend l’air de la montagne

Le coup de fourchetteA Morgins, l'établissement réputé pour ses fondues a changé de mains. Et de carte.

Le Di. Vins a changé de propriétaires juste avant les fêtes 
de Noël.

Le Di. Vins a changé de propriétaires juste avant les fêtes de Noël. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On la connaissait dans les gares, ou ailleurs en milieu citadin. Voilà que la brasserie se découvre une affinité avec la montagne. À Morgins, dans le Chablais valaisan, le Di. Vins vient ainsi de changer de registre. Déjà à la tête du Point Gourmand, une table à conseiller de la station, Viktoria Weber-Avitabile et Damien Fischli se sont associés à Alessandro Spalla, un collaborateur de longue date, pour reprendre cet établissement réputé pour ses fondues et y servir des mets de brasserie. De son propre aveu, le cuisiner Damien Fischli affirme «avoir toujours voulu faire ça». Cet hiver, l’occasion s’est présentée. Et c’est tant mieux.

Tant mieux: après une belle journée sur les lattes – ou une rando estivale – une jolie pièce de viande comble volontiers papilles et estomacs creusés par l’effort. À ce titre, les tenanciers ont eu le bon goût de conserver les tartares de leurs prédécesseurs. Ils ont aussi agrémenté leur carte d’un coin rôtisserie. On y trouve le filet de bœuf simmental (52 fr.) ou la côte de cochon (29 fr.) qui sont grillés devant vous.

Il serait faux de croire que l’établissement fait dans le tout à la viande. Sans verser dans l’extrême inverse – Tibits qui s’est installé au Buffet de la Gare de Lausanne –, la carte offre l’une ou l’autre alternative végétarienne. Comme ce croquant crumble de légumes d’hiver proposé en entrée (15 fr.). Le contrepoint parfait à cet os à moelle au four, coupé dans la longueur, à savourer avec une pincée de gros sel et un bout de pain rustique (12 fr.)

Pour rester dans des mets classiques de brasserie, on ne saurait que trop recommander les rognons de veau (28 fr.). Taillés en tranches moyennes, ils sont servis rosés, nappés dans une sauce à la moutarde à l’ancienne. Et accompagnés par exemple de gratin de pommes de terre, tout comme le mijoté de bœuf d’Hérens au vin rouge et lardons (32 fr.) Clin d’œil aux origines de la patronne, la carte se vante aussi de proposer la «véritable escalope viennoise de veau» (36 fr.).

L’adjectif qualitatif, elle le répète pour son exquise omelette norvégienne flambée (16 fr.). Les appétits solides pourraient la préférer au Café gourmand (14 fr.) ou à la Di. Vine tatin (12 fr.). En cave, du bon, surtout valaisan. Et, histoire de jouer la carte locale jusqu’au bout, le Di. Vins propose aussi les 7Peaks brassées en bas du village.

Créé: 18.01.2019, 13h02

Articles en relation

À Gryon, le Café des Alpes place le terroir au sommet

Le coup de fourchette Victor Bavaud et son équipe ont redonné vie au bistrot. Et y ont créé des ambiances variées, selon l'heure où la formule. Plus...

Mécanique de précision dans les assiettes aux Ateliers de Vevey

Le coup de fourchette Le nouveau restaurant, au coeur des anciens Ateliers mécaniques de Vevey, distille de magnifiques plats de brasserie et une excellente cuisine gastronomique. Plus...

Le San Luca à Montreux, enseigne italienne entre chic et charme

Le coup de fourchette L'ancienne Locanda a mué avec son nouveau propriétaire, qui y propose toujours des pizzas mais aussi une cuisine bien faite. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.