Passer au contenu principal

Franck Giovannini goûte enfin au bonheur de se sentir vraiment libre

Ses plats fabuleux reflètent son plaisir de cuisiner et maintiennent cette table mythique au sommet de la hiérarchie mondiale.

Franck Giovannini présente les premières truffes blanches.
Franck Giovannini présente les premières truffes blanches.
AGENCE C.F.

Finalement, il n’y a aucune surprise. Le repas dégusté l’an passé ne laissait déjà planer aucun doute. Une nouvelle expérience confirme l’évidence. L’Hôtel de Ville de Crissier, devenu depuis quelques semaines le Restaurant Franck Giovannini, reste l’un des meilleurs établissements du monde.

Le quatrième chef de cette table mythique se montre à la hauteur de la tâche. Succéder à Fredy Girardet, Philippe Rochat et Benoît Violier aurait pu donner le vertige à Franck. Mais non… On le retrouve solide à son poste, serein, souriant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.