Passer au contenu principal

Girardet livre ses recettes pour la bonne cause

L’ancien maître de Crissier cuisine depuis vingt ans pour Fond’Action contre le cancer. L’heure du bilan a sonné.

Frédy Girardet, au centre, avec ses complices Edgard Bovier et Franck Giovannini.
Frédy Girardet, au centre, avec ses complices Edgard Bovier et Franck Giovannini.
Dominique Derisbourg

Frédy Girardet reste toujours le boss, le parrain de la gastronomie d’ici, malgré sa retraite officielle il y a plus de vingt ans, lorsqu’il a remis l’Hôtel de Ville de Crissier à son second, Philippe Rochat. Il n’a jamais voulu entrer dans le monde enrichissant du consulting pour d’autres ou du branding, où il aurait prêté son prestige à d’autres entreprises. Le caractère du cuisinier du siècle était d’airain, son honnêteté encore davantage. Il avait pourtant conservé une occasion de faire la cuisine, en l’occurrence avec des copains et pour la bonne cause.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.