Passer au contenu principal

Roland Pierroz a définitivement rangé son tablier de chef

L'ancien patron du Rosalp de Verbier a disparu des suites d'un arrêt cardiaque la nuit du 6 au 7 avril à 73 ans

Roland Pierroz avait écrit un livre de cuisine, "Vertiges", paru aux Editions Favre.
Roland Pierroz avait écrit un livre de cuisine, "Vertiges", paru aux Editions Favre.
Florian Cella

Roland Pierroz «s’est battu jusqu’au bout pour la défense de la cuisine et des produits», témoigne Fredy Girardet, un ami proche. Le chef valaisan avait fait son apprentissage au Beau-Rivage, à Lausanne, avant de grimper à Verbier s’occuper du tea-room que ses parents boulangers avaient installé dans une station balbutiante. Depuis 1969, avec son épouse Mimi, Roland Pierroz a fait progresser l’affaire jusqu’aux sommets de la gastronomie, recevant 19 points au Gault&Millau et la distinction de «cuisinier de l’année» en 1992.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.