Le meilleur chasselas vaudois est né à Féchy

ConcoursLes Lauriers de platine Terravin récompensent le Filet d’or 2014, un Féchy de la maison Bolle, à Morges.

Blaise Hermann, directeur (à g.), et Jean-François Crausaz, œnologue de la maison Bolle, avec leur Féchy victorieux.

Blaise Hermann, directeur (à g.), et Jean-François Crausaz, œnologue de la maison Bolle, avec leur Féchy victorieux. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Décidément, la région de La Côte vit un millésime 2015 exceptionnel. Après la victoire du Domaine de la Ville de Morges au Mondial du chasselas, puis au Grand Prix du vin suisse, c’est la maison morgienne Bolle qui remporte les Lauriers de platine Terravin, le concours qui récompense le meilleur chasselas agréé par le label de qualité vaudois. Son Féchy Filet d’or 2014 a été désigné hier par un jury réunissant spécialistes et journalistes, suisses et internationaux, dans une procédure par élimination.

Car tout au long de l’année, les dégustateurs qui attribuent ou non le label Terravin mettent de côté des vins coups de cœur. Ceux-ci sont ensuite dégustés à l’aveugle par une commission indépendante, qui en sélectionne seize soumis au jury, qui en élimine huit, puis quatre, puis deux pour aboutir au vainqueur. Ce Féchy victorieux est une sélection des vendanges achetées par Bolle, pour être vinifiée de manière très traditionnelle par son œnologue, Jean-François Crausaz, en cuve. «Nous sommes très fiers du résultat, sourit Blaise Hermann, le directeur. Nous avions deux de nos vins dans les seize, et même trois si on y ajoute la Pépite, que nous vinifions pour Michel Guibert, à Etoy. Là, je pense que c’est le terroir de Féchy qui a séduit les dégustateurs.» Un chasselas tout en finesse, plutôt charmeur avec un léger carbonique.

Finalistes groupés

Cette finale a été l’occasion de doublés ou de triplés. Comme Simon et Maude Vogel, de Grandvaux, qui avaient trois vins parmi les seize, et qui ont obtenu les 2e et 3e places avec leur Domaine Croix-Duplex Les Chapelles et leur Calamin. Basile et Pierre Monachon, à Rivaz, et la commune de Bourg-en-Lavaux avaient également deux finalistes chacun, Mais c’est la Cave Vevey-Montreux qui a arraché la quatrième place avec son Montreux Récolte choisie.

Pour fêter tout cela, les dégustateurs étaient invités à déguster un repas chez Benoît Violier (parrain de la manifestation) accompagné uniquement de chasselas. L’occasion de vérifier que, comme le dit Jérôme Aké Béda, le sommelier de l’Onde à Saint-Saphorin, «le chasselas, avec sa neutralité de base et sa complexité en milieu de bouche, n’a peur de rien».

Terravin a labellisé en 2014 2,2 millions de bouteilles, soit 900 vins, moins de 7% du volume produit dans le canton. Philippe Herminjard, son gérant, se réjouit que la grande distribution s’y intéresse davantage. Et il se murmure qu’un des best-sellers vaudois pourrait demander à être labellisé, ce qui accroîtrait la notoriété de Terravin en Suisse alémanique et amènerait pas mal d’argent dans ses caisses, le label ne vivant que de la vente des collerettes.

Créé: 19.11.2015, 17h03

Articles en relation

Jean-François Crausaz: le caviste qui adore assembler

Portrait de vigneron La maison morgienne Bolle fête ses 150 ans, avec les trois domaines que vinifie ce maître technicien. Plus...

La meilleure cave suisse est vaudoise!

Œnologie Le Grand Prix du vin suisse distingue le Domaine de la Ville, à Morges, relancé il y a trois ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.