Passer au contenu principal

Originalité et produits de saison au Restaurant du Tennis de Montchoisi

C’est à l’étage du plus vieux club de tennis de Suisse encore en activité que se cache le Restaurant du Montchoisi Tennis Club.

Les trois membres de l’équipe. De g. à d.: Marc Perey, le patron, Simon Cavey, le chef, et Leah Chaume, responsable du service.
Les trois membres de l’équipe. De g. à d.: Marc Perey, le patron, Simon Cavey, le chef, et Leah Chaume, responsable du service.
Sébastien Féval

C’est à l’étage du plus vieux club de tennis de Suisse encore en activité que se cache le Restaurant du Montchoisi Tennis Club. Ce petit restaurant de trente-six couverts, soixante-huit en été avec la terrasse, a été repris il y a un an par Marc Perey.

Ancien coach en restauration, façon «cauchemar en cuisine», il a tout de suite été séduit par l’idée de redonner vie à ce lieu, en aucun cas réservé aux membres du tennis. À table, Leah, tout sourire, vous donne des explications sur les plats proposés: l’originalité de la carte et la surprise des intitulés méritent en effet quelques explications. Le chef, Simon Cavey, se plaît à proposer seulement quatre entrées et quatre plats. Tous les produits sont de saison, pratiquement toujours frais et entiers, le label Fait Maison est là pour en témoigner.

Les plats changent environ tous les quinze jours en fonction des arrivages et des envies du cuisinier. Le restaurant travaille avec un pêcheur de Tolochenaz et vous trouverez toujours un poisson ou un crustacé du lac sur la carte. Comme cette très esthétique et délicieuse bisque d’écrevisses du Léman, crème double et dentelle de pain à l’encre de seiche, proposée en entrée (21 fr.) ou ce filet de féra du Léman poêlée, beurre d’agrumes (plat, 27 fr.). Les viandes ne sont pas en reste: ainsi de cette savoureuse souris d’agneau irlandaise confite au miel et thym. Mais mention spéciale au secreto de porc noir ibérique, pommes caramélisées, Voatsiprifery (34 fr.).

Servie rosée, tendre et juteuse car infiltrée de gras, elle fond en bouche et libère de fines saveurs de noisettes. Les accompagnements, galette de riz, maîtrise parfaite entre fondant et croquant, carotte glacée au miel et piment d’Espelette, onctueuse mousseline de céleri rajoutent une touche d’originalité tout en respectant à la lettre les valeurs du restaurant.

Deux desserts sont proposés chaque jour en fonction de l’inspiration du chef, comme ce délicieux mille-feuille exotique coco mangue (9 fr.) ou cet entremets pistache chocolat blanc framboise (8 fr.). Une très jolie carte des vins, la grande majorité venant de la région, notamment cet excellent merlot de Lavaux, le Merle Noir de Vincent Chollet (57 fr.).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.