A peine étoilé, le restaurant Le Petit Manoir a fermé

MorgesAlors que la table venait de récupérer une étoile Michelin, la direction a décidé d’arrêter les frais.

Marc-Henri Mazure ne cuisinera plus à Morges.

Marc-Henri Mazure ne cuisinera plus à Morges.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La nouvelle est tombée brutalement vendredi au Petit Manoir de Morges: le restaurant gastronomique de l’hôtel de charme devait fermer immédiatement. Bernard Russi, directeur du groupe Boas, confirme la nouvelle au téléphone: «La décision était pendante depuis pas mal de temps. Nous ne voulions pas décevoir l’équipe, qui a travaillé dur pour récupérer l’étoile Michelin qu’avait obtenue notre précédent chef (ndlr: Julien Retler, qui a ouvert son propre restaurant à Aclens). Mais nous ne pouvions pas continuer à porter cette entreprise à bout de bras.»

La table reprise par le jeune Breton Marc-Henri Mazure avait conservé ses 15 points au Gault&Millau et récupéré la précieuse récompense de Michelin en octobre. Mais la fréquentation ne suivait pas les commentaires des guides, et le bilan du restaurant restait négatif.

«Je suis très déçu»

«Je suis très déçu, j’ai toujours rêvé d’avoir un restaurant étoilé, explique Bernard Russi. Mais cela coûte cher. Nous avions jusqu’à neuf personnes en cuisine, c’est difficile à rentabiliser quand les entreprises vont beaucoup moins au restaurant, que le taux d’alcool fait peur aux clients et que les gens voyagent aussi de plus en plus. Tout le monde fait attention à son porte-monnaie parce qu’il y a un ralentissement économique, il faut l’avouer.» Selon lui, l’hôtel morgien, en revanche, marche très bien, avec un taux d’occupation de 70%.

Aucun plan n’a été proposé à l’équipe licenciée, mais «des gens de cette qualité vont se recaser sans problème», affirme le directeur, qui n’exclut pas, à terme, de rouvrir un restaurant plus classique dans son hôtel morgien. Le groupe Boas a fermé lundi aussi l’Hôtel Twannberg, au-dessus du lac de Bienne. «Nos autres hôtels ont de bons succès, heureusement.» (24 heures)

Créé: 31.10.2016, 19h41

Articles en relation

Michelin confirme les trois étoiles de Crissier

Gastronomie L’Hôtel de Ville garde ses macarons dans la nouvelle édition du guide rouge. Deux nouvelles tables vaudoises sont promues. Plus...

Gault&Millau 2017 consacre un Vaudois... de Zurich

Gastronomie La nouvelle édition du guide nomme Laurent Eperon comme un promu de l’année, et décerne le titre de cuisinier de l’année à Rico Zandonella, à Küsnacht (ZH). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Johnny monument national. (Paru le 9 décembre)
(Image: Vallott) Plus...