Le premier œnoparc de Suisse se lance en privé

ValaisBonvin et Varone ont réalisé les Celliers de Sion et l’agrémentent de la visite de quatre guérites.

Les tuiles du bâtiment doivent rappeler les murs de pierres sèches qui sont juste derrière.

Les tuiles du bâtiment doivent rappeler les murs de pierres sèches qui sont juste derrière. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bâtiment aux couleurs presque dorées trône au bord de la route d’Italie, à la sortie de Sion. C’est là que les domaines Bonvin (appartenant à Rouvinez) et Varone ont lancé la base du premier œnoparc de Suisse, intérieur et extérieur. Ici, pas de cave, mais un vaste espace de dégustation avec vue sur un chai à barrique très visuel et une boutique, au pied des vignes de la maison Bonvin. Ces Celliers de Sion se sont agrémentés de balades dans les vignes avec visites des guérites entre Sion et Uvrier.

Les pressés paieront pour une courte dégustation dès 9 fr. ou pour une visite du centre avant la dégustation. Et les marcheurs y viendront dès le jeudi pour un forfait balade vers le bisse de Clavau (5 km) avec dégustation et menu trois plats dans les capites (69 fr.) ou carrément la visite guidée de tous les domaines (115 fr.).

Bonvin promeut ses domaines (23,5 ha en propre, 300 000 bouteilles environ) alors que Varone travaille davantage des marques (10 ha en propre, plus des achats, 200 000 bt.). Ensemble, les deux maisons commercialisent des vins de négociants, comme la gamme Bibacchus pour Coop.

(24 heures)

Créé: 27.04.2018, 14h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...