Vous prendrez bien un petit shot de raclette?

TerroirsLa Pataclette s’invite aux réceptions des ambassadeurs suisses après avoir séduit Ueli Maurer à la Fête des vignerons.

Adrien de Meyer aime présenter ses Pataclettes comme des shots d’alcool, mais la planche est en fait une spatule pour faire cailler le lait détournée.

Adrien de Meyer aime présenter ses Pataclettes comme des shots d’alcool, mais la planche est en fait une spatule pour faire cailler le lait détournée. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Difficile, voire impossible, de résister à cette tentante bouchée de fromage fondu nichée dans son écrin de pomme de terre. Parfaite à l’apéro, la Pataclette, c’est la raclette — ou la fondue — moderne qui se mange avec les doigts. Quelle que soit la variété de fromage AOP choisie, la Pataclette est goûteuse à souhait.

Une invention née après une soirée entre copains, «comme c’est souvent le cas», rigole Adrien de Meyer, le créateur de la Pataclette. «On est rentrés chez moi affamés. J’ai proposé à mes potes d’inventer une recette avec le contenu de mon frigo: des pommes de terre et du fromage à raclette. C’est aussi bête que ça!» Rapidement, famille et amis deviennent accros et l’entrepreneur villardou installé à La Croix-sur-Lutry (c’est lui qui a créé et développé le Cobalt Project, le centre de paint-ball des hauts de la commune) décide de passer à l’échelon supérieur en 2018. «On est d’accord: la recette est simplissime. Mais trouver les bonnes variétés de pommes de terre l’est moins.» Sur 1700références, il en sélectionne six. «Si notre croissance continue comme ça, l’an prochain nous allons transformer en Pataclette toutes les pommes de terre du bon calibre de ces six variétés produites en Suisse, projette ce fou de gastronomie de 42ans. Nous planchons désormais sur notre propre sorte, que nous allons faire breveter.»

Pour le reste, il compte sur ses contacts et amis. Un graphiste pour le logo et le packaging, Franck Giovannini pour les conseils de cuisson, des fromagers et affineurs et, surtout, un homme très spécial, Nyima, en cuisine. «C’est un réfugié tibétain menacé de mort dans son pays pour avoir manifesté. Je l’ai rencontré à Villars grâce à ma maman. Je l’ai nommé responsable de la production des quelque 45000 pièces de Pataclette que nous sortons chaque semaine.» Sous forme de barquettes surgelées de six pièces qui sont prêtes à être servies après quinze minutes au four à 180degrés.

Une production impressionnante qui découle d’une autre jolie histoire: Christian Duc, qui produit du Vacherin fribourgeois AOP, propose à Pataclette une présence à la Fête des Vignerons. Cent mille spectateurs, dont le président de la Confédération Ueli Maurer, fondent pour cette version moderne de deux de nos plats typiques. «Deux semaines plus tard, je recevais un coup de fil de Berne me demandant si je pouvais servir des Pataclettes aux 300ambassadeurs suisses réunis sur la colline du Gurten, rigole Adrien de Meyer. Et comme on y monte en funiculaire et qu’il n’y en a que toutes les vingt minutes, j’ai pu présenter mon produit à Ueli Maurer et Ignazio Cassis en toute tranquillité et ils se sont ensuite chargés de faire ma pub!» Et de le propulser fournisseur officiel des ambassades de Suisse dans le monde avec sa spécialité qui allie parfaitement tradition et innovation, qu’il propose aussi en service traiteur ou en mode food-truck pour des soirées privées.

Les étapes suivantes sont l’ajout de deux nouvelles variétés à la gamme, une machine à évider les pommes de terre et l’exportation à l’étranger. Mais l’entrepreneur boulimique, amoureux de la phase de lancement, planche déjà sur sa prochaine idée.

9fr.90 francs les six pièces.

Livraison gratuite à domicile sur www.thiriet.ch

Points de vente et infos sur www.pataclette.ch

Créé: 18.01.2020, 10h58

Notre savoir-faire, c'est la pomme de terre

De l’extérieur, rien ne semble plus simple qu’une Pataclette: du fromage fondu dans une patate. «Il suffisait de penser à couper la pomme de terre dans l’autre sens», avoue Adrien de Meyer.

Mais pour que le concept fonctionne, des produits de première qualité sont indispensables, comme un fromage AOP — que ce soit le Vacherin fribourgeois, le Raclette du Valais, le Gruyère, ou le Vacherin Mont d’Or (les deux dernières vont sortir sous peu) — et une pomme de terre qui reste ferme et fondante après avoir été découpée, évidée, cuite, congelée et réchauffée au four.

La découpe comme l’évidage se font encore à la main, mais une machine unique au monde devrait bientôt voir le jour, permettant l’intérieur de la pomme de terre d’être recyclé en rösti ou en «roundies», des petites boules pour le moment offertes aux écoles ou aux Etablissements de la plaine de l’Orbe. «Notre savoir-faire, c’est aussi la pomme de terre, reprend l’entrepreneur. On a sélectionné six sortes adaptées à notre usage, et sa cuisson vapeur est tout un art.» T. C.

En détails



Toutes les opérations se font à la main.





Les cœurs des patates, appelés «roundies».





La cuisson parfaite, une étape délicate.





Un peu de poivre ou de piment. Miam.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.