Passer au contenu principal

A Pully, le Café du Centre revit avec le même esprit d’accueil

Sofiane Ghanem a relancé la petite adresse tout joliment refaite au centre du bourg. Sa cuisine est simple et gourmande.

Sofiane Ghanem s'y connaît autant en vins qu'en cuisine traditionnelle.
Sofiane Ghanem s'y connaît autant en vins qu'en cuisine traditionnelle.
Patrick Martin

La petite adresse est nichée au cœur du bourg de Pully, dans une maison qui appartient à un architecte. Lorsque celui-ci a décidé de refaire la décoration de la pinte du rez-de-chaussée, il a eu l’intelligence de conserver l’esprit des lieux, avec ses panneaux de bois sur les murs, ses tables façon bistrots. Ne manquent que le portrait du général Guisan et la cagnotte verte et on s’y croirait.

Après cette longue pause, Sofiane Ghanem a repris l’établissement en en gardant, lui aussi, l’esprit. Ce Suisso-Tunisien connaît bien la Suisse où il a été longtemps responsable du bar du Lausanne Palace avant d’être gérant du Midi 20. «Mais j’ai au départ un diplôme de cuisine.»

A 45 ans, il réalise ainsi son rêve d’avoir son propre bistrot où il cultive autant l’accueil chaleureux que des plats traditionnels et gourmands. Sofiane est d’ailleurs très fier d’avoir obtenu le label Fait Maison qui récompense une cuisine qu’il réalise pour l’instant lui-même avec un second. «Mais j’aimerais davantage sortir en salle.»

La carte, donc, n’est pas à rallonge mais elle propose un choix qui ravira chacun. La parisienne de bœuf, par exemple, arrive du Mont-sur-Lausanne pour séduire le convive par sa tendreté et la justesse de sa cuisson. On choisira entre le beurre maison ou un choix de sauces, et on mangera avec les doigts les pommes allumettes joliment dorées. «C’est la seule chose qui n’est pas faite maison mais les clients les adorent pour le moment…» Les amateurs de viande seront également heureux devant un tartare de bœuf généreusement servi, coupé au couteau un peu grossièrement pour lui garder de la mâche. Assaisonné selon les goûts, il a aussi droit aux pommes allumettes. Les filets de perche ne sont pas du lac, d’autant plus qu’ils sont aussi au plat du jour du vendredi. Mais ils sont réalisés dans les règles de l’art, avec leur sauce tartare maison elle aussi.

Le petit choix de desserts est gourmand. Et la carte des vins, de par l’expérience du patron, est très bien faite.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.