A Saint-Sulpice, le Toriko fait honneur aux grillades japonaises

Le coup de fourchette Un restaurant moderne qui propose trois types de cuisine japonaises.

Mélissa Michael sert le Japon dans un concept de restaurant au mobilier très moderne.

Mélissa Michael sert le Japon dans un concept de restaurant au mobilier très moderne. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Bien sûr, l’endroit est moyennement romantique, au pied de cette barre d’immeubles modernes qui borde la route cantonale. Et la devanture est un peu discrète pour les flots de véhicules qui empruntent l’artère. Il vaut pourtant la peine de s’arrêter et de pousser la porte de ce restaurant concept au mobilier très moderne. A l’entrée, un sushiman, bien sûr, qui fabrique à l’emporter des belles préparations de poissons que l’on peut aussi déguster à table dans le restaurant séparé en deux espaces.

La «brasserie» joue le rôle d’izakaya, ces bars japonais où on boit bière et saké en mangeant quelques plats en compagnie. Le Toriko se joue des frontières en proposant par exemple un «yakiniku burger» dont le bun est remplacé par des galettes de riz (26 fr.). Clin d’œil coréen avec toute une série de bibimbap, cette cocotte en pierre où cuisent riz, champignons, légumes et, à choix, anguille, poulet, saumon, bœuf, etc. (de 24 à 32 fr.). Les nouilles ramen ou yaki udon peuvent s’agrémenter également de divers ingrédients (de 21 à 28 fr.). Les tempuras sont bien réalisés et légères (14 fr. 50/22 fr. 50).

Dans l’autre partie du restaurant, les tables se garnissent d’un grill japonais (yakiniku) en leur centre, avec un système de ventilation qui élimine heureusement les odeurs des plats qu’on grille soi-même. Des crevettes décortiquées (22 fr. les 100 g), du porc (25 fr.) et bien sûr du bœuf Wagyu proposé en deux qualités. Le Wagyu 5 (36 fr.) est déjà un peu entremêlé, mais moins que le Wagyu 9 (62 fr.) qui fond bien dans la bouche en y laissant un goût agréable. On accompagne notre choix d’options payantes, des légumes ou des épis de maïs qui connaîtront aussi le grill, du riz ou des nouilles.

Enfin, les amateurs du genre apprécieront une courte carte de desserts japonais, peu sucrés évidemment, comme ce ringo ginzo, ravioli de pommes et sa boule de glace au sésame blanc (13 fr.). Le service est efficace et rapide. Et le Japon offre aussi une belle palette de bières, de sakés, de vins de prune, à côté des cocktails.

(24 heures)

Créé: 28.04.2017, 11h35

Retrouvez toutes nos bonnes adresses

L'adresse

Toriko

Route Cantonale 97B,

1025 Saint-Sulpice.

Tél. 021 320 40 40.

www.toriko-restaurant.ch

Ouvert 7/7 (heures des repas)

Nos adresses sur le guide et sur mobile:
cdf.24heures.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...