Passer au contenu principal

Un sanglier à la broche par Toutatis!

Daniel Villaluso rôtit une dizaine de sangliers par an, dont celui de la broche du Parc naturel du Jorat.

Suspendu à son crochet, le sanglier à la broche de l'événement de Lausanne à Tbale ! ne ressemble pas vraiment à ceux que dévore Obélix.
Suspendu à son crochet, le sanglier à la broche de l'événement de Lausanne à Tbale ! ne ressemble pas vraiment à ceux que dévore Obélix.
Jean-Paul Guinnard
Boucher de métier, Daniel Villaluso rôti à la broche une dizaine sangliers par an.
Boucher de métier, Daniel Villaluso rôti à la broche une dizaine sangliers par an.
Jean-Paul Guinnard
Prêt à être dégusté, avec des patates rissolées dans le jus et de la salade.
Prêt à être dégusté, avec des patates rissolées dans le jus et de la salade.
Jean-Paul Guinnard
1 / 5

«Mais? Ça ressemble à ça un sanglier à la broche? C’est pas comme dans «Astérix!» Quelques enfants n’ont pas caché leur déception lors du récent «Sanglier façon joratoise», événement organisé par le Parc naturel du Jorat dans le cadre de Lausanne à table! (lire encadré). C’est vrai qu’à côté de la grosse boule brune, dont dépasse quatre os, et qui fait le bonheur d’Obélix, le sanglier ayant rôti de 7 heures du matin à midi devant le refuge des Saugealles faisait pâle figure.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.