Passer au contenu principal

DiététiqueLa spiruline désire être aussi bonne que saine

Portant désormais le label Swiss made, la spiruline cultivée à Lonay s’associe à des producteurs locaux pour élargir son offre.

Stéphane Sasvari déguste ses nouveaux produits devant les nouveaux bassins de sa ferme de Lonay.
Stéphane Sasvari déguste ses nouveaux produits devant les nouveaux bassins de sa ferme de Lonay.
Vanessa Cardoso

L’OMS y croit dur comme fer depuis 1974: la spiruline sera un des aliments de notre futur. La spiruline? Aucun rapport avec le groom copain de Fantasio. La spiruline est une microalgue ou, plus précisément, une cyanobactérie qui se développe dans l’eau, et qui contient surtout un cocktail très sain: plus de 50% de protéines, une multitude de vitamines (du groupe B, E, K…), des enzymes, des minéraux et oligoéléments, des pigments, des acides gras essentiels…

En ouvrant à Lonay, il y a deux ans, une ferme à spiruline, Stéphane Sasvari et ses associés – comme Christophe Simon, l’ancien footballeur – ont donc fait un pari ultraqualitatif sur l’avenir. L’ancien masseur a pu bénéficier de l’expérience d’un de ses amis qui avait ouvert la même chose en Savoie, et il avait décidé de ne transiger sur rien. Ses bassins sous serre, à Lonay, sont désormais réunis dans un bel espace de travail.

Là, d’avril à octobre, Stéphane cultive lui-même son or vert dans des bassins de quelques centimètres d’eau, où une roue à aubes maintient un courant pour que la microalgue ne s’endorme pas au fond. L’hiver, on ne produit rien, parce que la cyanobactérie a besoin d’une température de 18 à 35°C pour se développer. Et Spiruline ne veut pas chauffer et stresser cet unicellulaire sans doute déjà là à la création de la Terre.

«Malgré le virus, on a triplé nos ventes»

Les affaires se développent bien en Suisse romande pour les sachets de paillettes commercialisées aussi en ligne. «En mars, malgré le virus, on a triplé nos ventes», se réjouit Wolfgang Sickenberg, associé et directeur commercial. Mais l’équipe de passionnés veut aller plus loin. C’est ainsi que le produit de Lonay porte désormais le label Swiss made, afin de bien marquer sa différence avec des spirulines industrielles aux vertus nutritives minimisées par la fabrication. «Au dernier test FRC, nous étions largement en tête.»

Surtout, la petite PME vaudoise, qui a atteint le break even, a développé des produits en association avec d’autres artisans locaux pour élargir son offre. «Notre spiruline a déjà un goût plus agréable que celle nos concurrents, sourit le directeur. Mais nous voulions allier le plaisir en bouche aux avantages nutritifs de l’algue.»

Coproductions locales

La première collaboration s’est faite avec les voisins Jacot&Isabel, anciens de l’Hôtel de Ville de Crissier, pour créer d’abord des barres aux céréales enrichies de spiruline, qui se déclinent aussi désormais dans un bel écrin de carrés aux céréales au goût bien équilibré. Puis Frédéric Jacot a imaginé l’intégrer dans un chocolat Maracaibo à 65% pour une tablette riche en nutriments et au goût parfaitement dosé (mais il faut en manger une par jour pour consommer les 3 grammes nécessaires!). Et la glace arrive bientôt.

Spiruline Swiss made travaille aussi désormais avec Alp’Sushi, qui fabrique à Aigle des makis mêlant de la truite de Vionnaz, de l’ail des ours et de la spiruline. Ils sont disponibles le mardi à Lonay sur commande préalable. Enfin, les entrepreneurs vont bientôt lancer une boisson fruitée riche de leur ingrédient magique.

«Nous avons de l’ambition, mais nous ne voulons pas brûler les étapes», disent les patrons. Qui comptent augmenter le nombre de points de vente de leurs produits: pharmacies, drogueries, épiceries raffinées, etc. «Mais nous ne fabriquerons pas plus de 700 kilos de spiruline par an.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.