Passer au contenu principal

Quiconque trouvera le Cipollino sera soigné aux petits oignons

Le jeune Giovanni Tassistro, amoureux de nourriture depuis toujours, a bien roulé sa bosse avant d'ouvrir son restaurant «pasta & pizza gourmet» de 34 couverts.

Le Cipollino propose une formule «aperitivo all’italiana» du jeudi au samedi (18h et 20h) comprenant antipasti et Spritz pour 15 fr.
Le Cipollino propose une formule «aperitivo all’italiana» du jeudi au samedi (18h et 20h) comprenant antipasti et Spritz pour 15 fr.
Jean-Guy Python

La vérité est au bout du couloir, disait une émission de télévision populaire il y a quelques années. En ce qui concerne le Cipollino, c’est une explosion de saveurs italiennes en plein cœur de Lausanne que l’on trouvera au fond de la ruelle.

C’est à deux pas de la place Saint-François, au premier étage d’un immeuble idéalement placé, que le jeune Giovanni Tassistro a ouvert le restaurant de ses rêves. Le «Petit Oignon» – nom de l’établissement mais aussi surnom qu’on lui donnait quand il était petit – a bien roulé sa bosse avant de se poser, et chaque ligne de la carte du Cipollino trouve son origine dans le CV passionnant à tendance boulimique de cet Italien du Nord, Suisse d’adoption.

Il voulait épouser «Madame Migros»

Sa passion pour la nourriture l’accompagne depuis toujours. Il se souvient, tout gamin, des courgettes qu’il cueillait dans le potager de la maison de vacances en Italie et qui piquaient ses petites mains. «Je regardais la télé avec mon frère et ma sœur, mais dès que je sentais les premières odeurs de cuisine, je quittais immédiatement le canapé pour aller aider ma maman. Chez nous, on me rappelle toujours que j’avais dit vouloir épouser Madame Migros pour ne jamais manquer d’ingrédients!»

Fabuleuse stracciatella di burrata

Sur le menu, on n’en retrouve pas pléthore, mais ils ont tous été choisis avec le plus grand soin. Au Cipollino, on préfère la qualité du produit à la quantité de plats proposés. Ainsi on retrouve, apprêtés de manières diverses, le jambon cru San Daniele, la Mortadella Negroni IGP au poivre noir, la fabuleuse stracciatella di burrata ou les olives de Taggia par exemple. Cinq propositions d’antipasti – l’assortiment della casa (19 fr. pour deux) est parfait avec de la charcuterie très finement coupée aussi fondante que la mozzarella di bufala cigliegina – titillent les papilles.

Le café, parfaite touche finale

Les plats de résistance se divisent entre quatre propositions de pâtes et six pizzas. On a adoré les petits cœurs fourrés à la ricotta et au citron (21 fr.) parfumés de manière originale avec de la menthe. La pizza Cipollino est un concentré de saveurs transalpines, avec une passata de tomates plus que généreuse (22 fr.) et une pâte très goûteuse. Le tiramisu (11 fr.) est fondant à souhait et, plus encore que les vins, le café choisi directement sur place au Brésil ajoute une parfaite touche finale à ce beau voyage gustatif.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.