Voyage gustatif au cœur des saveurs et des senteurs d’Istanbul

Le coup de fourchetteDans le Flon lausannois, il ne manque que le Bosphore pour se sentir à Istanbul. Mezzés de choix et grills réussis.

Le généreux buffet de mezzés de l’Istanbul fait saliver à toute heure de la journée.

Le généreux buffet de mezzés de l’Istanbul fait saliver à toute heure de la journée. Image: Marius Affolter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il manque le Bosphore, mais c’est à peu près tout. La chaleur et l’ouverture du peuple turc se ressentent via les explications souriantes du personnel, le buffet de mezzés offre pas moins de 27 propositions alléchantes, et les chichas posées sur trois étagères attendent qu’on les allume en soirée dans l’espace lounge qui leur est réservé. Le temps d’une pause de midi ou d’une soirée dépaysante, on décolle volontiers pour Istanbul, le restaurant qui a ouvert au Flon en avril 2013, mais qui a subi une réelle transformation fin 2015. Il a été racheté par un couple déjà actif dans la restauration. Sous la houlette du nouveau directeur, Boris Devillers, presque tout a changé: le staff de salle et de cuisine, mais surtout les fournisseurs, puisque aujourd’hui le restaurant ne travaille qu’avec des produits frais.

Tout le soleil de Turquie

Istanbul Grill and More porte bien son nom, car on vient y déguster bien plus qu’un excellent kebab ou des falafels accompagnés de houmous crémeux, de pain oriental et de salades croquantes. On y célèbre le mariage de l’Orient et de l’Occident, et la fête est différente à midi ou le soir. En journée, en guise d’entrée on se laisse volontiers tenter par des sigara böregi (pâte fine, feta et persil) et par les yaprak sarma (feuilles de vigne farcies au riz oriental, pignons de pin, huile d’olive et jus de citron), qui se présentent toutes deux par quatre pour 10 fr. 50. Ensuite, on se décide pour le burger du Sultan (21 fr. 50), très copieusement servi, et pour un savoureux karni yarik (25 fr. 50), une aubergine farcie à la viande hachée de bœuf et d’agneau avec son coulis de tomates et son riz parfumé. Dans les verres, tout le soleil de Turquie avec ce fruité Shiraz Terra (42 fr.).

Les becs à bonbons trouveront leur bonheur avec les très sucrés desserts orientaux, qu’ils contreront avec un café turc. En soirée, on peut opter pour des cocktails typiques accompagnés ou non du doux ronron d’une pipe à eau (25 fr. et 25 parfums à choix). A noter encore que tous les plats sont à l’emporter et servis non-stop. (24 heures)

Créé: 24.06.2016, 12h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...