WineIQ veut rappeler que le vin est d’abord un plaisir

JeuDernier-né de l’éditeur Helvetiq, le jeu de questions permet de tester – et d’améliorer – ses connaissances sur le vin d’ici et d’ailleurs.

L'idée du WineIQ est née dans la cave de Vincent Chollet (à dr.), à Villette. Ici avec son auteur Hadi Barkat.

L'idée du WineIQ est née dans la cave de Vincent Chollet (à dr.), à Villette. Ici avec son auteur Hadi Barkat. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Savez-vous de quel cépage valaisan est composé le «vin des accouchées»? Avez-vous déjà eu le mauvais goût de boire du vin en mangeant des artichauts? Partagez-vous l’opinion d’Ernest Heming­way qui prétendait que «le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde»? Ces anecdotes, qui n’ont en commun que le vin, sont piochées parmi les 400 questions de WineIQ («le quotient intellectuel sur le vin»), dernier-né de l’éditeur Helvetiq. Il sera verni ce week-end à Vinea, à Sierre – mais aussi au salon Maison et Objet à Paris –, et en vente dès lundi en Suisse.

Apprendre en s'amusant

Le jeu aborde autant les techniques de vinification et les particularités des appellations que l’aspect «culturel» du vin. Conçu comme un quiz, au titre évoquant la célèbre mesure d’intelligence, il comporte une seconde manche qui fait appel à la mémoire et laisse aux novices une possibilité de gagner. «Son but est davantage d’acquérir une culture en s’amusant que de tester les connaissances, précise Hadi Barkat, directeur d’Helvetiq et concepteur du jeu avec Sébastien Pauchon. Car le vin, c’est d’abord le plaisir.»

Vingt questions suisses

Destiné à un public mondial – des versions anglaise et allemande sont en préparation –, WineIQ ne propose qu’une vingtaine de questions autour de la vitiviniculture suisse. «C’est trop! m’a dit notre revendeur en France, sourit Hadi Barkat, qui n’a toutefois pas capitulé. Ils ne savent pas que l’on fait du vin ici, c’est une façon de le leur montrer.» Ce n’est pas Vincent Chollet qui le contredira. Le vigneron de Villette, comme le blogueur Laurent Probst (Vins Confédérés), a apporté son expertise à WineIQ. Mieux, le Domaine Mermetus, qu’il exploite avec son père, Henri, en a été l’inspirateur. «Nous étions venus déguster au domaine avec l’équipe d’Helvetiq avant le vernissage de MusicIQ au Montreux Jazz (ndlr: autre jeu de la collection IQ, qui en compte sept, publié en 2014 en partenariat avec le festival), raconte Hadi Barkat. Nous nous sommes rendu compte de nos niveaux de connaissance très variés mais de notre intérêt commun pour le vin. Il fallait absolument qu’on travaille sur ce thème!»

Cet «intérêt commun», Vincent Chollet le décèle de plus en plus dans toutes les catégories de buveurs. «Aujourd’hui, on ose organiser des enterrements de vie de garçon – ou de jeune fille! – au domaine, car les gens viennent pour apprendre. Avant, le risque était que cela finisse en beuverie.» Grand connaisseur des vins par métier, il aime transmettre ce savoir. «Je ne sais pas si je milite, mais oui, je trouve important de considérer le vin comme la musique: on ne parle pas juste d’un morceau, mais d’où il a été enregistré, avec quel bassiste, quelle inspiration… Le vin, ce n’est pas que le goût! Son histoire intéresse toujours plus les consommateurs, et c’est bien.»

Envie de savoir

L’origine des questions suit d’ail­leurs cette envie de savoir, commune aux six personnes de l’équipe d’Helvetiq, qui additionnent huit langues et vingt et un pays de domicile. «Certaines questions sont nées lors de simples discussions, d’autres par exploration de thématiques, décrit Hadi Barkat. Le tout était que cela nous intéresse de savoir ça!»

Créée en 2008 par Hadi Barkat avec le jeu éponyme Helvetiq (6e réédition, plus de 30'000 exemplaires vendus), la petite société est foisonnante. Un bureau bâlois vient de rejoindre celui de Lausanne et de nombreuses nouveautés sont en gestation. Prochaine en date, le livre Autour de la Suisse en 80 cartographies, qui mêle géographie et histoire suisses avec toujours, en filigrane, le plaisir.

Créé: 04.09.2015, 09h29

Articles en relation

Une vigneronne de Féchy sublime son vin en crème glacée

Terroir Francine Dupuis a eu l’idée de décliner ses crus dans des glaces. Elle souhaite désormais les commercialiser. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.