Le 12 février 1996: l’ordinateur «Deep Blue» a mis Kasparov en échec

DANS «24 HEURES»Machine contre humain: la première partie d’un round d’échecs comprenant six manches a vu le Russe s’incliner devant la puissance de calcul artificielle.

Garry Kasparov (à droite) et l'ingénieur d’IBM bougeant les pièces à la place de «Deep Blue».

Garry Kasparov (à droite) et l'ingénieur d’IBM bougeant les pièces à la place de «Deep Blue». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le champion du monde d’échecs Garry Kasparov a été vaincu par la machine. Le joueur russe s’est en effet incliné samedi à Philadelphie (Pennsylvanie, Etats-Unis) dans la première des six parties l’opposant à Deep Blue, un ordinateur mis au point par IBM et capable de calculer plus de 200 millions de coups à la seconde.» 24 heures du 12 février 1996 fait sa tête de page «Actuel» avec cette nouvelle.

Après quelque trois heures de match, Kasparov abandonne au 37e coup. «Le prototype d’IBM a choisi la variante dite «Alapin» et augmenté peu à peu la pression sur la position de son adversaire humain à partir du 14e coup en plaçant son cavalier en e5, «le coup le plus conséquent» selon le commentateur et grand maître américain Yasser Seirawan.

La machine a ensuite déjoué la stratégie de Kasparov.» Réflexion faite, le joueur russe a estimé devoir éviter les astuces tactiques, au profit d’une «meilleure compréhension positionnelle du jeu face à l’ordinateur». Mais cela n’a pas marché. L’ordinateur a sacrifié un pion au 23e coup, battant en brèche «la structure de pions» de son adversaire.

«Au 29e coup, les grands maîtres Yasser Seirawan et Maurice Ashley estimaient déjà que Kasparov, 32 ans, avait perdu. Lorsqu’il a abandonné, le champion a quitté le Palais des Congrès de Philadelphie sans dire un seul mot.»

Un informaticien d’IBM devait avouer que la victoire avait été plus rapide qu’envisagé: «Nous n’étions pas sûrs que la machine avait le calibre d’un champion du monde.» De son côté, Kasparov avait déclaré avant la partie: «Je sais que mon adversaire est invisible, mais je suis persuadé qu’il n’est pas invincible.»

Garry Kasparov jouera avec les pièces blanches dans la deuxième partie de ce match exhibition organisé à l’occasion du 50e anniversaire de l’Association for Computing. Rencontre dotée de 500 '000 dollars, dont 400' 000 au vainqueur.

Dans les manches suivantes, Kasparov parvient à décrocher trois victoires. La rencontre se soldera par un score de 4-2 en faveur de l’homme. En mai de l’année suivante prend place la revanche. Deep Blue a été amélioré et, pour la première fois, un champion du monde en chair et en os perd contre une machine, sur le score de 2½ à 3½.

Kasparov contestera, prétextant que les programmeurs avaient accès à toutes ses parties, tandis que lui n’avait pas eu accès à la liste chronologique des parties jouées par Deep Blue. Lorsqu’il s’est agi d’une belle, elle ne put avoir lieu, car la machine avait été démantelée. (24 heures)

Créé: 12.02.2015, 10h50

Ce jour-là

Tiré de «24 heures» du 12 février 1996

Russie: Mariage d’un ultranationaliste
Vodka et pirojki (ndlr: petits pâtés en croûte) gratuits, billets de 100 roubles lancés sur la foule: l’ultranationaliste Vladimir Jirinovski a profité, hier, de son mariage religieux pour entamer sa campagne électorale. Le couple et leur principal invité, le président du Front national français, Jean-Marie Le Pen – coiffé d’une chapka –, sont arrivés en traîneau.

Sri Lanka: Hôtelier suisse assassiné
Un ressortissant suisse habitant le Sri Lanka depuis 1988 a été retrouvé mort, vendredi, dans son hôtel de la station balnéaire d’Hikkaduwa. L’homme (46 ans) portait de nombreuses blessures à l’arme blanche. Ce meurtre
a été confirmé, samedi, par le Département fédéral
des affaires étrangères à Berne.

Trimbach(SO): Mazout contre des rats
Un habitant de Trimbach qui voulait se débarrasser de rats, qui infestent les abords d’un ruisseau, a pensé qu’une bonne rasade de mazout les ferait fuir. Résultat, le cours d’eau a été pollué et l’utilisateur de la méthode sera traduit en justice.

500
Soit le nombre de petites agences de tourisme, sur les 1500 que compte la Suisse, qui devraient éprouver des difficultés économiques à l’avenir. Après la faillite d’Airtour annoncée il y a une semaine, de nouvelles faillites importantes dans la branche des voyages paraissent vraisemblables. C’est ce qu’estime le patron d’HotelpIan Suisse, Walter Güntensberger. Seules les agences qui sauront exploiter une niche survivront, a expliqué le No 2 du marché hier à la Radio suisse romande.

La Sarraz: Embardée sur la N1
Un accident s’est produit, hier, sur la N1. Circulant entre les jonctions de La Sarraz et de Cossonay, un conducteur a, pour une raison indéterminée, perdu la maîtrise de son véhicule. Ce dernier est venu heurter violemment
une glissière de sécurité. Blessés, le conducteur et sa passagère ont été transportés au CHUV.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...