Le 16 septembre 1987: le public d’Athletissima a sifflé Ben Johnson

Dans «24 heures»Le sprinter canadien avait refusé de s’aligner sur 100 mètres à côté de Carl Lewis, obligeant les organisateurs à mettre sur pied un 60 mètres où il était sans rival.

Il n’y avait pas moyen de réunir les deux stars du meeting, Ben Johnson et Carl Lewis, sur une photo d’Athletissima 1987.

Il n’y avait pas moyen de réunir les deux stars du meeting, Ben Johnson et Carl Lewis, sur une photo d’Athletissima 1987. Image: 24H

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le public lausannois (19'000 personnes) n’aura pas pardonné à Ben Johnson sa dérobade devant Carl Lewis, relève 24 heures ce mercredi 16 septembre 1987. C’est en effet sous les sifflets de la foule que le champion du monde a couru son 60 m» le jour précédent.

Le plateau annoncé par Athletissima était somptueux avec sur 100 mètres la présence de Johnson, titré deux semaines plus tôt aux Mondiaux de Rome, nouveau record à la clé (9’’83), à côté de Carl Lewis, prima donna assoluta de l’athlétisme du temps.

Mais voilà. «Si Carl Lewis est redescendu de son piédestal, Ben Johnson devra bientôt faire élargir les portes», écrivait Jean-Jacques Besseaud dans 24 heures le jour du meeting. Ainsi, le sprinter de 26 ans refusant d’être aligné dans la même course que son rival américain, les organisateurs durent lui organiser un 60 mètres «sur mesure» avec ses copains canadiens. «Une épreuve au rabais», écrit Anne-Marie Portolès dans son compte-rendu du meeting. «Big Ben» ne semblait nullement perturbé par les sifflets des 19 000 spectateurs, poursuit la journaliste. Il est vrai qu’il en faut plus pour ébranler cet édifice de muscles. Et même si, à l’arrivée, Benjamin en bégayait plus que jamais, à vous faire pitié: – Je me fous de la réaction du public, avouait-il, je fais mon travail. Je suis très fatigué. J’ai démontré à Rome que j’étais le meilleur, mais je ne suis pas Superman!

» Il est vrai qu’on aurait pu s’y méprendre, tant le Canadien a le physique du rôle. A la distribution des rôles, Carl Lewis verserait plutôt du côté de Monsieur Loyal. Depuis son arrivée à Lausanne, l’Américain n’a pas changé son nouveau disque, qui pourrait s’intituler: «Lewis recherche Johnson désespérément». – Je suis prêt à affronter les meilleurs, je l’ai montré (…). Je suis fatigué, disait-il, mais je n’ai pas besoin de course à ma mesure. Le 60 m, c’est son épreuve. Je ne trouve pas cette attitude très loyale, le sport a besoin des confrontations directes.

» Le «showman» des stades, avec sa forme actuelle, est en position de force et remonte au hit-parade de la popularité. Le quadruple champion olympique n’a pas ménagé ses efforts. 10’’12 en toute décontraction sur 100 m, et rebelote une heure et demie plus tard sur 200 m, 20’’02, laissant le Soviétique Krylov et le vice-champion du monde Quénéhervé pratiquement cloués sur place. Carl Lewis voulait clore la saison en beauté, son but est atteint.»

La rivalité entre Johnson et Lewis atteindra son sommet l’année suivante aux JO de Séoul. Le Canadien remporte le sprint en 9’’79 devant l’Américain, mais il est reconnu coupable de dopage. Sa médaille retirée, son record annulé, suspendu durant deux ans, il ne s’en remettra pas.

Créé: 16.09.2015, 10h28

Ce jour-là

Villeneuve: l’armée boute le feu Le vaste entrepôt de la maison de transports Francey, dans la zone industrielle de Villeneuve, a été anéanti par un incendie dans la nuit de lundi à mardi. Lors d’un exercice militaire, une fusée éclairante a bouté le feu à des emballages en matière plastique et en carton. Les dégâts s’élèvent à plusieurs millions.
France: le «détail» de Le Pen Jean-Marie Le Pen, candidat à la présidence de la République française pour le Front national (extrême droite) qu’il préside, se voyait menacé hier d’un isolement complet sur la scène politique, après les propos, unanimement désavoués, qu’il a tenus dimanche sur le génocide des Juifs. Lors d’un débat radiodiffusé, le leader du Front national (…), interrogé sur les thèses «révisionnistes» niant l’existence des chambres à gaz, a estimé que la façon dont les juifs avaient été exterminés pendant la Seconde Guerre mondiale constituait «un point de détail
de l’histoire».
40 Le nombre de clients d’un restaurant du bord du lac de Thoune victimes d’une intoxication après avoir mangé un plat de champignons. Conséquence de la négligence du restaurateur d’Oberhofen (BE), qui a avoué
ne pas avoir fait procéder au contrôle «pour la première fois».
Genève: éléphant renversant Un éléphant du Cirque Knie qui se baladait avec son cornac hier après-midi en ville de Genève pour une séance de photos
a bousculé une passante, une femme de 45 ans. Choquée et blessée, la passante a été conduite à l’hôpital pour des examens.
USA: vaccin contre le sida Le premier homosexuel volontaire aux Etats-Unis pour une expérience destinée à élaborer un vaccin contre le sida recevra la semaine prochaine sa première injection à l’Institut national de la santé de Bethesda, près de Washington. Au total huitante
et un volontaires, septante-cinq homosexuels et six hétérosexuels, vont se prêter au test américain.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.