Le 19 décembre 1962: la «Joconde» a droit à la garde de Kennedy

DANS LA «FEUILLE D'AVIS DE LAUSANNE» Le célébrissime tableau de Léonard de Vinci doit être exposé aux Etats-Unis. Le Secret Service du président américain assure sa sécurité.

Devant la «Joconde», JFK, Mme et M. Malraux, ministre français de la Culture, Jackie Kennedy et le vice-président Johnson.

Devant la «Joconde», JFK, Mme et M. Malraux, ministre français de la Culture, Jackie Kennedy et le vice-président Johnson. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A œuvre exceptionnelle, conditions de sécurité exceptionnelles. Pour expédier la Joconde, de Léonard de Vinci, à Washington, où elle doit être exposée pour les Fêtes de 1962, France et Etats-Unis ont convenu de mesures jusque-là réservées à des chefs d’Etat. Au Havre, des dizaines de CRS et de policiers en civil accompagnent Mona Lisa à bord du paquebot France. «La Joconde est inestimable, donc impossible à assurer», explique le directeur des Musées de France, pour qui la meilleure assurance «sont les précautions que nous avons prises».

La peinture, exécutée par De Vinci vers 1506 sur un panneau de bois de 77 cm sur 53 cm, voyage dans un container à l’épreuve des flammes et insubmersible. Elle a pour elle, au centre du navire, une cabine de première classe communiquant avec celle de ses gardiens.

La Feuille d’Avis de Lausanne, qui suit l’affaire au jour le jour, précise le 19 décembre que «c’est aujourd’hui à 14 heures que la Joconde touche le sol américain (…). Une tente spéciale en plastique, climatisée de manière à éviter toute variation de température, sera montée sur le quai pour relier la passerelle jusqu’au camion, lui aussi climatisé, qui recevra la Joconde pour la transporter à Washington. Nulle autre que la garde personnelle du président Kennedy assurera la protection de la Joconde pendant son séjour aux Etats-Unis. (…) L’histoire n’a enregistré que deux cas où le service secret présidentiel a été chargé d’une autre fonction: en 1941, pendant la guerre, quand il a veillé sur le transfert du texte original de la Constitution américaine de la Bibliothèque du Congrès, à Washington, au fort Knox, dans le Kentucky; en 1945, quand il a été chargé du transfert de la Charte des Nations Unies au Département d’Etat, à Washington.

» Selon le témoignage du commandant du France, le voyage de la Joconde s’est fort bien passé. Hier soir, il y avait soirée de gala à bord du paquebot français en l’honneur de Mona Lisa, dont le sourire, dit-on, vient à bout de toutes les tempêtes», lit-on encore dans la Feuille d’Avis.

Transportée par fourgon spécial blindé et climatisé, la Joconde sera exposée dès le 22 décembre dans une pièce spéciale de la National Gallery de Washington. Elle aura droit ensuite au Metropolitan Museum de New York, attirant au total 1,7 million de visiteurs durant son séjour américain.

Elle ne voyagera plus qu’une fois dans son existence, en 1974 au Japon, retrouvant ensuite définitivement les murs du Musée du Louvre.

Article paru le 19 décembre 1962 dans la Feuille d’Avis de Lausanne.

Archives consultables ici. (24 heures)

Créé: 19.12.2014, 09h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.