Passer au contenu principal

1989-1990: Le «scandale des fiches» secoue la Suisse

Plus de 900 000 personnes ont été espionnées pendant la guerre froide, dont l’avocat socialiste Nils de Dardel.

Dans son étude, l’avocat genevois Nils de Dardel remémore le scandale qui a indigné la Suisse il y a 25?ans. L’ancien élu socialiste a lui-même été fiché
Dans son étude, l’avocat genevois Nils de Dardel remémore le scandale qui a indigné la Suisse il y a 25?ans. L’ancien élu socialiste a lui-même été fiché
GEORGES CABRERA

«La police politique a toujours existé en Suisse. Mais après la fin de la Seconde Guerre mondiale, dans le contexte de la guerre froide, la surveillance des communistes et plus généralement des militants de gauche a pris une ampleur énorme», explique l’avocat Nils de Dardel. A la fin du mois de novembre 1989, une commission d’enquête parlementaire (CEP) sur le Département fédéral de justice et police constituée suite à l’affaire Kopp révèle l’existence de fiches de renseignements sur les activités «suspectes» de centaines de milliers de citoyens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.