Le 20 avril 1959: des Vaudoises, premières Suissesses à voter

Dans la «Feuille d'Avis de Lausanne»Les citoyennes d’Oulens-sur-Lucens et de Commugny ont fait œuvre de pionnières grâce à des élections communales.

Au bureau de vote de Commugny, le 19 avril 1959. Les photographes immortalisent les premières femmes exerçant leur droit de vote en Suisse.

Au bureau de vote de Commugny, le 19 avril 1959. Les photographes immortalisent les premières femmes exerçant leur droit de vote en Suisse. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La première femme de Suisse, et naturellement du canton de Vaud, qui ait exercé ses droits civiques est Mlle Ida Pidoux, qui s’est présentée, dimanche à 13 heures, au bureau électoral d’Oulens-sur-Lucens, pour élire un conseiller municipal», annonce la Feuille d’Avis de Lausanne, ce lundi 20 avril 1959.

Moment historique donc, puisque le 1er février précédent, 66,9% des mâles suisses avaient refusé d’accorder aux femmes le droit de vote et d’éligibilité. Ce même jour cependant, les Vaudois leur avaient octroyé le suffrage au plan communal et cantonal. A Oulens-sur-Lucens – 80 habitants, 28 électeurs et 22 électrices –, Ernest Bigler, agriculteur, membre du Parti des paysans, artisans et indépendants, «a été élu par 15 voix sur 27 votants, dont cinq femmes», précise la Feuille.

En ce dimanche mémorable, on votait aussi à Commugny. La Feuille d’Avis y a dépêché sa rédactrice féminine Madeline Chevallaz. La commune de l’extrême ouest du canton – 111 électrices, 95 électeurs – devait elle aussi désigner un conseiller communal. «On se demandait si les femmes du village allaient bouder les urnes, écrit l’envoyée spéciale. L’une d’entre elles, réfractaire à tous crins, avait même déchiré sa carte d’électrice. Pourtant, certaines étaient allées chez le coiffeur. «Il paraît qu’il y aura des journalistes, des photographes et des cinéastes!» murmurait-on.

Les femmes de Commugny ont le sourire

» Dans la cour de l’école de Commugny, 1 h 30. La femme du syndic et celle du secrétaire municipal en tête, elles arrivent. Un fils est allé chercher sa mère impotente en voiture, une handicapée pénètre dans l’école en petite voiture. Toutes un sourire aux lèvres. (…) Odette Hermenjat, vigneronne, quatre enfants: «Je me disais, entre femmes, il y a souvent des querelles, si nous nous mêlons de politique, ce sera pire. Et puis, j’ai réfléchi. Mon mari (…) me laisse mon entière liberté. (…) Après tout, ma voix vaut autant qu’une autre.»

» Mmes Fernande Jaquier, Moille, Hermenjat, elles, ont toujours milité en faveur du vote des femmes. La première, nettoyeuse au BIT, se lève tous les jours à 3 h 30 du matin pour aller au travail. (…) Dimanche matin, comble de malchance, elle avait 39 degrés de fièvre. «J’irai voter en taxi…» Ce qu’elle fit. (…)

» Elisa Hermenjat, une des figures les plus sympathiques, 80 ans, a toujours été «pour». «Et allez-y donc!» grondait-elle amicalement les hésitantes, «en Amérique, il y a longtemps que les femmes votent. (…) Il ne manquerait plus que ça, que nous ne votions pas quand on en a reçu le droit!» Les deux institutrices, Fernande Aeschimann et Mady Roquerbre, sont du même avis.»

(24 heures)

Créé: 20.04.2015, 09h04

Ce jour-là

Tiré de la «Feuille d’Avis de Lausanne» du 20 avril 1959

Suisse: aviateur tué
Le Département militaire fédéral communique: un accident d’aviation s’est produit samedi 18 avril 1959, vers 10 heures, au cours duquel le sergent Herbert Tscherne, né en 1935, célibataire, domicilié à Zurich, pilote militaire dans l’escadrille 9 et pilote de ligne de la Swissair, s’est tué en tombant dans le lac de Constance, près de Rorschach, avec un avion Vampire.

Londres: taxis-hélicos
Le premier service de taxis- hélicoptères sera inauguré à Londres le 24 avril. Assuré par des hélicoptères à quatre places, il sera destiné principalement aux hommes d’affaires souhaitant se rendre rapidement du centre de Londres à des usines situées en banlieue ou vice versa, ainsi qu’aux touristes, reporters et voyageurs. Les appareils opéreront à partir de l’héliport Westland, actuellement en construction sur la rive gauche de la Tamise, au cœur de la capitale, et qui doit être inauguré le 23 avril.

60: en kilomètres/heure, la vitesse maximale autorisée dans toutes les localités du pays, dès le 1er juin. Les autorités cantonales auront la possibilité d’élever ou d’abaisser cette limite selon des critères prescrits par la loi.

Canada: pas d’école pour les Doukhobors
Le gouvernement de la Colombie-Britannique essaie d’obliger les enfants des «Doukhobors» à fréquenter l’école. Les membres de cette secte – d’origine russe – refusent de les y envoyer car ils seraient obligés de les habiller.
La principale originalité des «Doukhobors» consiste à ne pas porter de vêtements.

Naples: l’intrépidité a des limites
Par la voie des petites annonces, M. Pedro Vulcano, de Naples, cherchait «une femme qui n’a peur de rien». Cent vingt-sept candidates se sont présentées, mais elles se sont enfuies aussi vite lorsque M. Vulcano a expliqué qu’il cherchait une cible vivante pour apprendre à lancer le couteau, et préparer un numéro de cirque.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.