Le 8 janvier 1896: l’Utah abolit la polygamie et rejoint les Etats-Unis

Dans la «Feuille d'Avis de Lausanne»L’attachement des mormons à la possibilité d’avoir plusieurs épouses empêchait l’entrée du territoire dans l’Union.

Un mormon, ses trois épouses et leurs huit enfants, photographiés vers 1889-1890 dans la vallée du Colorado.

Un mormon, ses trois épouses et leurs huit enfants, photographiés vers 1889-1890 dans la vallée du Colorado. Image: ROBERT B. STANTON/CORBIS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le président des Etats-Unis, M. Cleveland (ndlr: Grover Cleveland, 1837-1908, dirigea les Etats-Unis à deux reprises, de 1885 à 1889 et de 1893 à 1897), a signé, samedi matin, une proclamation élevant définitivement le territoire de l’Utah au rang d’Etat de l’Union américaine», apprennent les lecteurs de la Feuille d’Avis de Lausanne ce 8 janvier 1896.

Acheté au Mexique en 1848 au terme de la guerre américano-mexicaine, l’Utah n’était jusque-là qu’un «territoire organisé», différent d’un Etat de plein droit par l’absence de Constitution et une autonomie politique limitée. Avec ce nouveau membre à part entière, «la République américaine compte donc quarante-cinq Etats, décompte la Feuille (ndlr: manquent encore l’Oklahoma, membre en 1907, le Nouveau-Mexique et l’Arizona (1912), l’Alaska et Hawaii (1959). Son drapeau va porter désormais quarante-cinq étoiles et son Sénat va avoir quatre-vingt-dix membres.»

Des mormons polygames

L'article poursuit: «On sait que l’Utah est habité en partie par les mormons polygames qui l’ont fondé (…). La Constitution fédérale interdisant la polygamie, comme les autres attentats contre la morale publique, cette coutume est désormais abolie par la proclamation présidentielle, laquelle n’a toutefois pas d’effet rétroactif. Elle n’invalide pas, en effet, les mariages contractés jusqu’ici dans l’Utah sous le régime de la polygamie, mais interdit qu’à l’avenir aucun homme déjà en possession d’une ou plusieurs épouses puisse en épouser une autre.

» C’est cette question qui avait empêché jusqu’ici l’admission de l’Utah dans l’Union, car il y a longtemps que sa population et sa richesse justifiaient cette mesure. Déjà le président Harrison, en 1892, avait lancé une proclamation accordant l’amnistie aux mormons et les «saints des derniers jours» se sont résignés (…) au point de vue de la polygamie pour devenir citoyens d’un Etat complet et autonome. Ajoutons que la Constitution de l’Utah, en établissant la monogamie, a en même temps accordé aux femmes le droit de suffrage.

» Ainsi se termine un chapitre pittoresque de l’histoire des Etats-Unis, conclut la Feuille. Il commença par l’émigration en masse de Brigham Young et des «saints des derniers jours» qui fuyaient la civilisation et ses lois et qui n’hésitèrent pas, après avoir mis les déserts entre eux et le gouvernement, à verser des flots de sang et à commettre des massacres, restés vingt ans ignorés, pour demeurer dans leur isolement (ndlr: allusion, sans doute, au massacre de Mountain Meadows, en 1857, qui fit quelque 120 morts parmi des émigrants qui se rendaient en Californie)

Créé: 08.01.2016, 09h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.