Passer au contenu principal

Balade à la découverte des mégalithes vaudois

De Lutry à Onnens, le canton de Vaud est parsemé de très beaux mégalithes. Suivez le guide!

L'alignement de Clendy, à Yverdon, est le site mégalithique le plus important de Suisse.

Tout le monde connaît Stonehenge et les alignements de Carnac. Mais combien de Vaudois savent que le canton est peuplé de mégalithes? Amoureux de vieilles pierres et de balades envoûtantes, l’alignement d’Yverdon, les stèles-menhirs de Lutry et le dolmen d’Onnens foisonnent d’histoires à vous chuchoter. Etudiés sous toutes leurs coutures par les archéologues, ces monuments du Néolithique (Ve-Ier millénaire av. J.-C.) ont été récemment mis en lumière dans la publication Destins des mégalithes vaudois. L’occasion de partir en vadrouille archéologique.

Découvrez notre carte interactive

Départ au cœur de Lutry. D’imposants blocs de pierre aux allures humaines veillent sur le parking de La Possession. Cet alignement de stèles-menhirs, érigées au IIIe millénaire av. J.-C. et redécouvertes en 1984, se compose d’au moins vingt-quatre pierres «formant pratiquement un mur». Autant dire que cette étrange composition en rang d’oignons fait son petit effet sur le badaud. «Un point est exceptionnel à Lutry: ce grand alignement jointif de stèles en ordre de taille décroissante de part et d’autre d’une stèle centrale, s’enthousiasme Sébastien Favre dans la publication. Il évoque les innombrables représentations de groupes humains qui existent de par le monde avec leurs hiérarchisations implicites.»

Mettons le cap sur Yverdon-les-Bains, qui peut se targuer de posséder le plus grand site mégalithique du pays. A l’orée du bois, une atmosphère fantasmagorique se dégage des deux alignements de Clendy. On s’égarerait presque à imaginer des fées virevoltant autour des 45 pierres dressées dès le Ve millénaire et remontées en 1986. «Le site, visible de très loin à l’époque, fonctionnait sans doute comme un important lieu de rassemblement à vocation socioreligieuse, lit-on sur le site Internet du Canton. Les statues-menhirs à forme humaine représentant peut-être des dieux, des héros ou des ancêtres que les communautés des alentours venaient honorer.»

La curiosité suivante – unique dans le canton – ne se trouve qu’à quelques kilomètres d’Yverdon. Au-dessus du petit village d’Onnens, le dolmen de Praz Berthoud trône en bordure de l’autoroute. Les archéologues y ont trouvé les ossements d’un adulte mature et d’un enfant âgé entre 18 mois et 5 ans. Découvert en morceaux en 2000 dans le cadre du chantier de l’A5, ce tombeau monumental a été reconstitué dix ans plus tard in situ. «Les axes des dolmens d’une région donnée sont toujours identiques, écrit Elena Burri-Wyser dans les Chroniques d’archéologie vaudoise. Ils semblent suivre une direction solaire, avec des dalles d’entrée orientées de manière à obtenir le meilleur ensoleillement toute l’année (…). Ce n’est pas le cas des alignements de menhirs.»

Justement, en parlant de menhirs, un dernier site mérite le détour. Juste au-dessus de Corcelles-près-Concise, quatre pierres forment un quadrilatère en bordure d’un champ. Trois seulement sont authentiques, la quatrième ayant été dressée en 1843 pour remplacer un ancien menhir détruit.

Les plus tenaces concluront leur balade en partant à la découverte de menhirs isolés: «En Chenaux», «Fer de Lance» (Concise) et La Vernette (Corcelles), tous trois longuement détaillés dans Destins des mégalithes vaudois, mais aussi Grandson ou Lausanne-Vidy. Gageons que le tracé de la promenade s’étoffera ces prochaines années: le sous-sol n’a pas fini de nous livrer tous ses trésors.

Retrouvez notre article sur l'histoire des menhirs et dolmens

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.