Passer au contenu principal

A. C. Chavannes, pédagogue, précurseur de l’anthropologie

Sa «Science générale de l’homme» restée à l’état de manuscrit pendant deux cents ans est enfin accessible.

Les volumes manuscrits de l’anthropologie d’Alexandre César Chavannes (BCU).
Les volumes manuscrits de l’anthropologie d’Alexandre César Chavannes (BCU).
ELISABETH HOLM

En 1825, paraît à Lausanne une brochure qui rapporte une scène étrange. Pierre David Bocherens, ancien conseiller d’Etat mort l’année précédente, y rencontre – sur la Lune – le professeur Alexandre César Chavannes, décédé vingt-quatre ans plus tôt. Alors que l’on projette de réformer le Collège de Lausanne, les deux défunts décident de s’adresser «dans un rêve» à l’un des promoteurs de cette réforme pour lui suggérer de s’inspirer de l’Essai sur l’éducation intellectuelle publié par Chavannes en 1787 et que ses compatriotes ont depuis «oublié». Ce dialogue d’outre-tombe sert de préface à la réédition d’une courte partie de l’Essai. Cette petite scène peut valoir de symbole pour toute l’histoire d’Alexandre César Chavannes et de son œuvre: sans cesse célébré comme un penseur d’avant-garde, il disparaît tout aussi régulièrement de la mémoire collective.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.