Passer au contenu principal

Le Comptoir suisse au cœur de l’histoire sociale vaudoise

Envisagée à ses débuts comme une garante de la «paix sociale», l’institution, bientôt centenaire, devint un emblème controversé.

Comptoir suisse des industries alimentaires et agricoles, vue de la grande halle, 1920.
Comptoir suisse des industries alimentaires et agricoles, vue de la grande halle, 1920.
SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE DU COMPTOIR SUISSE/ARCHIVES CANTONALES VAUDOISES

Le 11 septembre 1920, le Comptoir Suisse des industries alimentaires et agricoles ouvre ses portes pour la première fois. Erigée sur l’ancienne place d’armes de Beaulieu, à l’angle de l’avenue des Bergières et de l’avenue Jomini, la nouvelle halle du Comptoir Suisse accueille ce jour-là tout ce que le canton de Vaud compte de notables: conseillers municipaux et députés au Grand Conseil, consuls et magistrats, sans oublier les représentants des organisations patronales et paysannes, venus, eux aussi, en nombre pour assister aux discours d’inauguration.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.