Le cœur de la Saint-Valentin bat depuis des siècles

HistoireLe sociologue Jean-Claude Kaufmann retrace les multiples rebondissements de la fête des amoureux.

Au début du XXe siècle, les cartes de Saint-Valentin ont explosé aux Etats-Unis. Elles célébraient au sens large l’amour-amitié.

Au début du XXe siècle, les cartes de Saint-Valentin ont explosé aux Etats-Unis. Elles célébraient au sens large l’amour-amitié. Image: Getty

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec son dernier livre, Saint Valentin mon amour, Jean-Claude Kaufmann s’est heurté à «un mur d’indifférence, voire de mépris, surtout dans les milieux branchés», reconnaît le sociologue au bout du fil. Par réaction, le spécialiste du couple s’est transformé en «militant d’une fête à réinventer. Je ne défends pas tout de la Saint-Valentin d’aujourd’hui, qui s’est un peu enfermée dans une impasse normative, ronronnante. Il faut secouer tout ça et il y a mille choses à faire.» Avant d’imaginer l’avenir, il s’est penché sur l’histoire aux multiples rebondissements de cette fête qui remonte à l’époque romaine. Entretien.

Qui est saint Valentin?

Il y en a au minimum huit qui sont répertoriés, voire plus. Les saints étaient utilisés pour protéger contre ceci, favoriser cela. La plupart d’entre eux n’étaient pas évoqués pour l’amour, mais contre la maladie des vaches ou pour la pousse des oignons. C’étaient des Valentin bien différents du patron des amoureux. Le bon, lui, va jouer un rôle dans l’histoire malgré lui. Les quelques éléments biographiques nous disent qu’il était rempli d’amour, et qu’il est mort un 14 février. Cette date va cristalliser les fêtes amoureuses de la jeunesse.

Quel rôle a joué l’Eglise?

Le pape Gélase, au Ve siècle, a voulu combattre les débordements amoureux et sexuels de la jeunesse qui se déroulaient tous au mois de février. Il pensait utiliser saint Valentin comme emblème d’une autre fête, qui aurait été totalement pieuse avec des messes et des processions. Mais ça n’a pas marché. Les célébrations ont continué et saint Valentin a été, depuis, utilisé comme symbole des fêtes amoureuses. Son histoire est loin d’être un long fleuve tranquille. Jusqu’au XIXe siècle, l’Eglise a essayé de s’y opposer.

Ces fêtes de la jeunesse à l’origine de la Saint-Valentin étaient même brutales à leurs débuts, non?

Absolument. Dans les sociétés anciennes, il y avait une morale collective qui interdisait beaucoup de choses, notamment du point de vue de la sexualité. C’était difficile à vivre parmi la jeunesse, les pulsions bouillonnaient. Les fêtes de février et ses rituels servaient de soupape. Dans les régions montagneuses de l’Europe, par exemple, les hommes se déguisaient en ours et attrapaient des femmes qui étaient descendues sur la place publique. Ils les emmenaient dans leurs «tanières». On ne sait pas trop ce qui s’y passait, mais ça pouvait dépasser le simple flirt. On peut imaginer une certaine violence.

Comment ces traditions ont-elles évolué?

La Saint-Valentin est l’histoire de l’adoucissement des mœurs et d’un respect de plus en plus grand des femmes de la part des hommes. La galanterie se développe en parallèle. Dans mon enquête pour savoir quand Valentin a été repris dans le langage courant pour désigner les fêtes amoureuses, une de mes hypothèses est qu’il vient d’une petite déformation du mot galantin, celui qui faisait rire et qui charmait.

Un poète vaudois, Othon de Grandson, aurait participé à populariser cette fête.

Il a joué un rôle important. Othon de Grandson est dans la veine des poètes courtois: il chantait son amour malheureux. Sa particularité est qu’un grand nombre de ses poèmes tournent autour du thème de la Saint-Valentin. Il est aussi le premier à mettre en scène le saint lui-même en lui demandant conseil pour savoir comment réussir dans ses amours. Mais c’est le poète anglais Chaucer qui va reprendre ce thème sur un ton plus léger avec la métaphore des oiseaux qui se rencontrent. C’est là que le tournant romantique opère et que la fête décolle en Angleterre.

Quand est-ce que les cartes de Saint-Valentin ont fait leur apparition?

Les exploits poétiques oraux, qui se déroulaient dans la cour des seigneurs vont progressivement passer vers l’écrit, d’abord sur des papiers décorés (XVe siècle), puis rédigés sur des documents artistiques (XVI-XVIIe siècles). Les manuels pour apprendre à réaliser une lettre d’amour se développent. On voit apparaître des écrits déjà imprimés sur des cartes dès leur diffusion par la poste à la fin du XVIIIe siècle. Elles sont envoyées plus largement et l’une d’entre elles arrive aux Etats-Unis. Ces derniers étaient en manque de fête sentimentale et d’un seul coup, elle a créé une explosion. La révolution commerciale des cartes coupe les amarres de la tradition européenne. Elles sont envoyées à tout le monde et célèbrent l’amour-amitié au sens large. La Saint-Valentin renaît aux USA au moment où elle disparaît en Europe continentale. Elle n’y reviendra qu’après la Deuxième Guerre mondiale via les soldats américains.

Aujourd’hui, la Saint-Valentin est encore réprimée.

Oui. Dans certains pays musulmans traditionalistes, elle est interdite de manière très ferme. Il y a une police des mœurs qui patrouille le 14 février pour proscrire les petits cœurs, les nounours et empêcher les couples non mariés de s’asseoir en terrasse.

Le Japon a une façon bien à lui de marquer l’événement.

Ce sont les femmes qui offrent des chocolats: pas à leur mari mais à leur patron ou chef de service. C’est une journée très difficile pour les hommes. La tradition est de garder les boîtes de chocolats sur le bureau. Si, le soir, il a en très peu, cela peut provoquer de vraie remise en question masculine. Sur quels critères les femmes se basent-elles? Le bon patron ou le bad-boy craquant? Selon les témoignages recueillis, la deuxième option semble être la plus courante.

(24 heures)

Créé: 14.02.2017, 07h13

Articles en relation

L’amour nous fait du bien. Sous toutes ses formes

Saint-Valentin Une sexualité épanouie et des liens filiaux solides augurent d’une meilleure santé. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.