Passer au contenu principal

Le «monstre du Valais» fait trembler les alpages

Insaisissable, un mystérieux fauve multiplie les tueries.

L'insaisissable "monstre du Valais" pouvait étancher sa soif dans les plans d'eau du bois de Finges ou des hauteurs de Chandolin.
L'insaisissable "monstre du Valais" pouvait étancher sa soif dans les plans d'eau du bois de Finges ou des hauteurs de Chandolin.
James Haber/Corbis

Le 26 avril 1946, treize moutons sont égorgés à Finges, près de Sierre. Le 25 mai, trois agneaux au-dessus de Chandolin. Puis encore des moutons, et des chèvres, non loin de là, en juillet et en août. Et un veau, quelques jours plus tard. Dans la vallée de Tourtemagne voisine, un garde forestier a aperçu un animal qu’il n’a pas identifié, mais dont il a vu la queue, «courte et touffue», la tête courte et ronde, la couleur gris sombre le long du dos, plus claire sur les flancs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.