Passer au contenu principal

Au lieu de s'amuser, les Vaudois devraient prier

Le 16 septembre 1896: le Conseil d’Etat regrette que ses concitoyens ne célèbrent plus le Jeûne fédéral comme autrefois.

En ce mois de septembre 1896, le gouvernement vaudois exhorte à la prière.
En ce mois de septembre 1896, le gouvernement vaudois exhorte à la prière.
LAURENT CROTTET

«Chers concitoyens, Nous avons le regret de le constater: le dimanche du Jeûne n’est plus célébré comme il l’était autrefois. Au lieu d’y voir un jour solennel de prières et d’actions de grâces, beaucoup en font un jour de plaisir seulement; ils ne s’associent même plus au culte si respecté par nos pères. Il en est qui vont encore plus loin: ils contestent ouvertement l’utilité de cette fête; ils l’estiment une institution surannée et voudraient la voir disparaître. Nous sommes d’un tout autre avis. (…)

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.