Passer au contenu principal

Des traces dans la glace, de Sauvabelin à la Vaudoise aréna

Férus de sport et d’histoire, Grégory Quin et Philippe Vonnard, de l’Université de Lausanne, se sont penchés sur les infrastructures de la ville. Zoom sur les patinoires.

En 1920 à Lausanne, avant la création de la patinoire de Montchoisi, on patinait avec plaisir sur le lac de Sauvabelin gelé.
En 1920 à Lausanne, avant la création de la patinoire de Montchoisi, on patinait avec plaisir sur le lac de Sauvabelin gelé.
ARCHIVES DE LA VILLE DE LAUSANNE

1937

Intarissables, Grégory Quin et Philippe Vonnard sont experts, entre autres, de la plongée dans les archives! Une prochaine discipline olympique? Sans doute pas, mais si ç’avait été le cas, elle les aurait sans doute intéressés. Difficile de dire si ces deux employés de l’Institut des sciences du sport de l’UNIL sont plus motivés par l’angle sportif ou par l’angle historique de leur travail. «Quand tu dis que tu fais de l’histoire du sport, les gens pensent que tu étudies les bios et les statistiques des équipes», s’amuse Philippe Vonnard, chercheur FNS Senior. «Et seule l’Uni de Lausanne propose des postes d’historiens du sport pour toute la Suisse!» renchérit Grégory Quin, non sans inquiétude sur l’avenir de la discipline, à l’heure de la liquidation du Musée suisse du sport.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.