Des traces dans la glace, de Sauvabelin à la Vaudoise aréna

Histoire d'iciFérus de sport et d’histoire, Grégory Quin et Philippe Vonnard, de l’Université de Lausanne, se sont penchés sur les infrastructures de la ville. Zoom sur les patinoires.

En 1920 à Lausanne, avant la création de la patinoire de Montchoisi, on patinait avec plaisir sur le lac de Sauvabelin gelé.

En 1920 à Lausanne, avant la création de la patinoire de Montchoisi, on patinait avec plaisir sur le lac de Sauvabelin gelé. Image: ARCHIVES DE LA VILLE DE LAUSANNE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1937

Intarissables, Grégory Quin et Philippe Vonnard sont experts, entre autres, de la plongée dans les archives! Une prochaine discipline olympique? Sans doute pas, mais si ç’avait été le cas, elle les aurait sans doute intéressés. Difficile de dire si ces deux employés de l’Institut des sciences du sport de l’UNIL sont plus motivés par l’angle sportif ou par l’angle historique de leur travail. «Quand tu dis que tu fais de l’histoire du sport, les gens pensent que tu étudies les bios et les statistiques des équipes», s’amuse Philippe Vonnard, chercheur FNS Senior. «Et seule l’Uni de Lausanne propose des postes d’historiens du sport pour toute la Suisse!» renchérit Grégory Quin, non sans inquiétude sur l’avenir de la discipline, à l’heure de la liquidation du Musée suisse du sport.

Si leurs études récentes portent plutôt sur l’histoire du sport helvétique — les institutions, leurs dirigeants, la naissance des compétitions — les deux collègues sont en train de plancher sur la rédaction d’une publication consacrée aux infrastructures sportives lausannoises. «Ce guide, dans la lancée de ceux consacrés aux écoles ou parcs et jardins, devrait sortir l’automne prochain, explique Grégory Quin. En effet, les infrastructures sportives ne sont pas valorisées au niveau patrimonial: très peu d’entre elles sont inventoriées officiellement. C’est dans ce cadre que nous avons été approchés pour préparer une conférence en marge des Jeux de la jeunesse sur l’histoire du bâti sportif lausannois. Comme toujours, on dépend des documents qui existent et, d’entente avec l’archiviste adjoint de la ville, Jean-Jacques Eggler, également un passionné de sport, nous avons resserré nos recherches sur les piscines et les patinoires.» Ici, il sera uniquement question des patinoires, jeux d’hiver obligent.

Les débuts du patinage remontent aux environs de 1890-1910. «À cette époque, les patinoires sont naturelles et situées au nord de la ville, explique Philippe Vonnard. Il y a le lac de Sauvabelin et l’espace situé à Sainte-Catherine après le Chalet-à-Gobet.» «On sait grâce aux photos que c’était une activité sociale très appréciée, complète Grégory Quin. À Sauvabelin comme à Sainte-Catherine, il y avait des installations pour se changer et une buvette.»

«La piscine-patinoire de Montchoisi, au départ, n’a pas forcément été construite pour le sport spectacle»

Lausanne connaît un pic de croissance démographique entre 1920 et 1960. À des fins hygiénistes, pour répondre à la crise qui touche lourdement les habitants, mais aussi dans le cadre de l’apparition des premiers congés payés, la Municipalité construit des installations pour sa population. Ainsi, en 1937, trois ans après Bellerive, on inaugure la piscine-patinoire de Montchoisi, dans un quartier plutôt aisé. «Entre les deux guerres, le sport international prend de l’importance, les Jeux olympiques deviennent de plus en plus médiatisés, rappelle Philippe Vonnard. Le sport de compétition draine beaucoup d’intérêt et les politiques vont utiliser ça à leurs fins.» «Pour autant, la piscine-patinoire de Montchoisi, au départ, n’a pas forcément été construite pour le sport spectacle, précise Grégory Quin. Elle a d’ailleurs été inaugurée alors que la tribune n’était pas encore terminée. Au début, c’était donc plutôt le patinage de loisir qui était descendu en ville depuis Sauvabelin.»

Dans les années 40, le hockey sur glace existe déjà, mais il n’est pas encore aussi organisé qu’aujourd’hui. Petit à petit, on construit des gradins à Montchoisi et bientôt un toit sera nécessaire pour répondre aux exigences de la ligue vis-à-vis d’un Lausanne Hockey Club qui évolue au sein de l'élite.

Si, entre temps, on s’est aussi mis à patiner au vélodrome de la Pontaise, le vrai centre des sports de glace local se situe depuis 1984 à Malley. «Un centre intercommunal, ce qui veut dire division des frais, sachant que les patinoires comme les piscines sont deux infrastructures notoirement déficitaires et ce depuis toujours», précisent les deux historiens.

Aujourd’hui, on vient d’inaugurer la Vaudoise aréna pour répondre aux exigences du sport spectacle. «Il faudrait d’ailleurs davantage se pencher sur l’histoire sociale des supporters lausannois...», s’accordent les deux collègues.

Créé: 04.01.2020, 20h27

En images



Montchoisi 1937

La piscine-patinoire de Montchoisi est inaugurée dans un quartier bourgeois, à proximité des courts de tennis déjà existants. Cette image, qui date de 1938, montre la popularité de ce sport de loisir.ARCHIVES DE LA VILLE DE LAUSANNE, FONDS P 32 (WÜRGLER, GEO)





Vaudoise aréna 2019

Dernière patinoire à voir le jour dans l’agglomération lausannoise, la somptueuse Vaudoise aréna, où aura lieu notamment la cérémonie d’ouverture de ces JOJ2020.CHRISTIAN BRUN

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.