Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Des Vaudois recueillent Saint-Ex dans le désert

Antoine de Saint-Exupéry à côté de l'épave de l'avion Caudron-Simoun avec lequel il s'est crashé dans le désert Libyque, en Égypte, le 30 décembre 1935.
Remis à Suzanne Raccaud, le billet écrit par Antoine de Saint-Exupéry dans le désert le 2 janvier 1936, après son crash le 30 décembre 1935, demandant qu'on vienne le rechercher après son sauvetage par des Bédouins. On remarque les mots 'en auto ou canot' qui soulignent que le pilote était complétement perdu: il se trouvait à une centaine de km du Nil.
Le «tapuscrit» du journal de Suzanne Raccaud évocant l'arrivée de «Saint-Ex» à Ouadi Natroun en 1936.
1 / 8

«Pouvons-nous compter sur votre très grande obligeance et vous demander de nous recueillir le plus tôt possible en auto ou canot?»

Ils fonçaient dans la nuit

«Oui, du thé… et du whisky, suggère Saint-Ex. Nous avons tellement souffert de la soif!»

Quinze jours chez les Raccaud