Les hommes participent un peu plus au ménage

SuisseLe temps consacré aux tâches domestiques a augmenté chez les messieurs de 1,7 heure par semaine, en six ans.

Les hommes consacrent 1,9 heure par semaine au nettoyage.

Les hommes consacrent 1,9 heure par semaine au nettoyage. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La répartition des tâches domestiques au sein du couple évolue: entre 2010 et 2016, le nombre d'heures que les hommes y ont consacrées est passé de 16,2 à 17,9 heures par semaine. Mini-révolution toutefois, car les travaux ménagers restent l'apanage des femmes.

Les femmes consacrent ainsi 28,1 heures par semaine au travail domestique et familial, selon l'enquête suisse sur la population active 2016, publiée mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Une charge qui n'a pas «notablement changé» entre 2010 et 2016. En revanche, elles dédient une heure de plus par semaine à un travail rémunéré (16,6 heures). Les hommes pour leur part y investissent moins de temps. Celui-ci est passé de 28,1 à 27,3 heures en six ans.

Le linge sale aux femmes

Parmi les tâches domestiques, la préparation des repas reste ce qui requiert le plus de temps. Les femmes y dédient 7,1 heures par semaine et les hommes 3,8 heures. Suit le nettoyage, avec 4,5 heures par semaine pour les personnes de sexe féminin et 1,9 heure pour les hommes. Les achats prennent en moyenne 2,5 heures par semaine aux femmes et 1,9 heure aux hommes.

La lessive et le repassage restent clairement du ressort des femmes: elles y consacrent 2,3 heures par semaine contre 0,6 heure pour les hommes. Les femmes dévouent 2,3 heures par semaine aux animaux, plantes et jardinage, les hommes 1,8 heure.

Enfin, sans surprise, ces derniers devancent leurs partenaires dans les travaux administratifs (1,5 heure par semaine) et les travaux manuels (1,5 heure également). L'enquête suisse sur la population active (ESPA) est une étude réalisée auprès des personnes âgées de 15 et plus, effectuée chaque année depuis 1991. Le but est de fournir «des données sur la structure de la population active et sur les comportements en matière d'activité professionnelle». (ats/nxp)

Créé: 11.07.2017, 12h48

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...