Passer au contenu principal

A Londres, les passagers domptent leur peur des accidents d'avion

British Airways propose à ses clients de réviser les gestes de sécurité lors d’une simulation de crash. Reportage

Glisser le long d’un toboggan d’urgence d’un Airbus A 320 est l’un des nombreux exercices proposés au centre de formation londonien
Glisser le long d’un toboggan d’urgence d’un Airbus A 320 est l’un des nombreux exercices proposés au centre de formation londonien
DR

Nous sommes confortablement assis dans la cabine d’un Boeing 737, ceinture bouclée. Nous suivons scrupuleusement les instructions de sécurité de l’hôtesse pendant que l’appareil entame son décollage. La structure tremble un peu, puis beaucoup. En l’espace de quelques secondes, une épaisse fumée envahit l’espace et trouble la visibilité. L’hôtesse crie soudain d’une voix forte «brace, brace» (position d’urgence) alors qu’une lumière rouge s’illumine sur le sol le long du couloir. Nous sortons de l’avion dans la précipitation, déboussolés et surpris par la rapidité de la scène mais surtout par son réalisme. L’avion est en feu sur le tarmac de l’aéroport. C’est une simulation et l’un des nombreux exercices pratiques dispensés par la compagnie aérienne British Airways, dans le cadre de sa formation sur les gestes de sécurité en cas d’accident. Le cours, ouvert aux particuliers comme aux entreprises, complète celui destiné à la peur de voler.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.