Passer au contenu principal

InterviewLes mots de la violence

Avant les coups, il y a les paroles toxiques qui, accumulées, peuvent ouvrir les portes de l'enfer.

Début mars 2020, comme s’il avait pressenti la crise, le psychosociologue et écrivain français Jacques Salomé publiait un ouvrage consacré aux violences domestiques, coécrit avec son épouse, Valeria. Intitulé «Violences conjugales: ce sont aussi des mots» (Éd. Hugo), le livre aborde les paroles toxiques qui, par accumulation, peuvent engendrer une grande souffrance psychique et créer un terrain favorable aux violences physiques. À l’aube du déconfinement, Valeria Salomé nous a accordé une interview:

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.