Passer au contenu principal

«Avec le pastafarisme, la vraie religion reste intime»

Créée pour interdire les cours de sciences aux créationnistes, l’Eglise du Monstre de spaghetti volant a trouvé des adeptes dans le monde entier, et à Lausanne.

Les pastafaristes portent la passoire à pâtes comme symbole de leur religion.
Les pastafaristes portent la passoire à pâtes comme symbole de leur religion.
Odile Meylan

La semaine dernière, la Nouvelle-Zélande autorisait la religion pastafariste à célébrer ses propres mariages. Une victoire pour les adeptes du Monstre de spaghetti volant, qui cherchent aussi à faire autoriser le port de leur emblème religieux sur les photos d’identité.

Dans différents Etats américains, en Autriche, en République tchèque, en Australie, brièvement en Pologne, on peut donc porter une passoire à pâtes en guise de couvre-chef avant d’entrer dans le Photomaton. Et, en janvier 2016, les Pays-Bas ont reconnu le pastafarisme comme religion officielle: pas mal pour un mouvement né en 2005 au Kansas.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.